LNA: Les renforts de Bienne se font toujours attendre
Actualisé

LNALes renforts de Bienne se font toujours attendre

Les étrangers de la lanterne rouge n'arrivent pas à faire la différence en ce début de saison de LNA.

par
Jean-Philippe Pressl-Wenger
Matt Ellison (à gauche) est loin du niveau attendu par les dirigeants biennois.

Matt Ellison (à gauche) est loin du niveau attendu par les dirigeants biennois.

«Il garde ses buts pour les play-off!» Toujours prêt pour un bon mot, Kevin Schläpfer a chambré Ryan MacMurchy en passant derrière lui. Malgré la situation désagréable au classement, l'ambiance dans le camp biennois ne semble pas altérée. C'est déjà ça.

Si le Canadien a souri en retour, il reste néanmoins conscient que quelque chose cloche. «C'est comme ça, pour le moment. Mais tout n'est pas négatif, a tenté de se rassurer l'attaquant. Nous nous créons beaucoup d'occasions et nous tirons souvent au but: le puck ne veut juste pas entrer. J'ai même tiré sur la transversale contre Berne.»

Avec un seul point en 7 matches, MacMurchy, à l'image de ses coéquipiers Matt Ellison (1 point) et Brendan Bell (2 points), ne livre pas la marchandise. «Personnellement, je me sens bien, a-t-il détaillé. J'apporte de la vitesse dans le jeu et j'effectue mon travail défensif, ça compte aussi. Mais il est vrai que dans les moments de vérité, devant le but, ça ne se passe pas comme je l'aimerais.» Pour l'instant, seul Ahren Spylo tient plus ou moins son rang avec 5 unités.

Battus 3-0 à Genève, vendredi, les Seelandais se sont arrachés pour obtenir une victoire aux tirs au but (2-1) contre Berne, samedi. «Ce succès prouve que nous sommes une équipe qui possède l'esprit et le caractère nécessaires pour redresser la situation», a conclu MacMurchy. A voir.

Ton opinion