Les repas de boîte à Noël coûtent peu
Actualisé

Les repas de boîte à Noël coûtent peu

Berne. Les grandes sociétés suisses ne se ruinent pas pour le Noël des employés.

Migros dépense 80 fr. à 100 fr. par an pour chacun de ses 80 000 collaborateurs. Copp investit aussi 80 fr. par tête pour ses 46 000 employés. Au Credit Suisse et à UBS, chaque service décide de la manière dont il marque le coup. «Il y a aussi des équipes qui ne font rien», confie le porte-parole de la banque, Axel Langer. Dans certains services, après les pertes dues à la crise du marché hypothécaire américain, le repas de Noël est supprimé. Le groupe Novartis prévoit 60 fr. par employé et par an pour les manifestations. Les CFF ne fournissent pas de budget officiel pour Noël. Swisscom ou l'administration fédérale n'ont pas de règles ad hoc.

(ap)

Ton opinion