Actualisé 02.08.2019 à 11:06

Crash au Piz Segnas

Les réponses attendues pour début 2020

Le rapport sur l'accident au Piz Segnas qui avait fait 20 morts en août 2018 devrait sortir au premier trimestre de l'an prochain.

Le rapport final d'enquête sur le crash de l'avion Ju-52 le 4 août 2018 dans les Grisons devrait être publié au premier trimestre 2020. L'accident au Piz Segnas avait fait 20 morts, 17 passagers et trois membres d'équipage.

De nombreuses mesures d'enquête ne sont pas encore achevées, a indiqué vendredi le Service suisse d'enquête de sécurité (SESE) dans un rapport intermédiaire.

Conformément au règlement européen sur les accidents dans l'aviation civile, qui s'applique aussi à la Suisse, le SESE est dans l'obligation de publier un rapport détaillant les progrès de l'enquête à la date anniversaire de l'accident.

Le rapport publié vendredi ne contient pas de résultats intermédiaires. Il présente les investigations techniques en cours. Compte tenu du «haut degré de destruction» de l'appareil Ju-52, l'examen technique se révèle «fastidieux», souligne le SESE.

Photos et vidéos

Les enquêteurs analysent actuellement tous les éléments à leur disposition pour retracer le déroulement du vol et la trajectoire de l'appareil. Il s'agit de données radar, de photos et de vidéos transmises par des témoins. Ils examinent aussi les composants électroniques retrouvés sur le lieu de l'accident, notamment les appareils photo numériques des passagers.

Au total, 40 téléphones mobiles, appareils photo numérique, cartes de stockage et autres composants intégrant des supports de données ont été collectés sur le lieu du crash. La plupart étaient fortement endommagés et n'ont pas pu être directement exploités.

Des images et des enregistrements sonores du vol ont toutefois pu être récupérés «à l'issue de procédures complexes de restauration des données». Le SESE s'est appuyé sur l'expertise de l'autorité française en charge des enquêtes de sécurité, le Bureau d'enquête et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA).

Téléphones portables très endommagés

Des téléphones portables ont été très endommagés lors du crash. Des opérations de restauration sont encore en cours afin de pouvoir récupérer leurs données.

Pour son enquête, le SESE a demandé l'aide de la population en demandant aux personnes ayant photographié ou filmé l'avion historique en vol de se manifester. Le service a reçu plus de 200 messages concernant l'appareil accidenté, qu'il s'agisse du jour de l'accident ou se référant à des vols antérieurs.

Modélisation de haute précision

Le déroulement du vol «a pu être assez bien reconstitué», selon le SESE. Pour les dernières minutes de vol, il a toutefois fallu recourir à une méthode de modélisation de haute précision. Les données relevées dans la vallée au sud-ouest du Piz Segnas à l'aide d'un système à balayage 3D ont été combinées au modèle de terrain tridimensionnel de l'Office fédéral de la topographie.

Des photos ont aussi été réalisées au moyen d'un laser 3D depuis un avion jumeau de l'appareil accidenté. Le modèle 3D obtenu permet de situer sur le terrain les endroits depuis lesquels le Ju-52 a été photographié en vol. Les photos prises depuis l'intérieur de l'avion peuvent également être évaluées à l'aide de ce modèle pour déterminer la trajectoire de l'avion.

Les enregistrements sonores des vidéos disponibles doivent encore être examinés. L'analyse spectrale permettra «sans doute» de déterminer le régime des moteurs et leur état au moment de l'accident, explique le SESE. Ces travaux, réalisés avec l'aide du BEA, sont en cours.

Tombé en spirale

Selon un rapport préliminaire publié le 21 août 2018, l'avion est apparemment tombé en spirale, après un virage à gauche. L'appareil avait décollé de Locarno (TI) pour aller à Dübendorf (ZH). Il a survolé le vallon menant au Piz Segnas, près de Flims (GR). A proximité de l'extrémité nord du vallon, il a entamé un virage à gauche qui s'est transformé en trajectoire verticale en spirale.

Cet accident est le premier subi par la compagnie historique Ju-Air depuis sa création, il y a 37 ans. Le Junkers Ju-52 était connu sous le nom de «Tante Ju». Le crash du Ju-52 est le plus grave accident aérien survenu en Suisse depuis 2001. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!