Scandale à la FIFA: Les responsables arrêtés restent en détention
Actualisé

Scandale à la FIFALes responsables arrêtés restent en détention

Les responsables inculpés pour corruption aux Etats-Unis et arrêtés mercredi à Zurich devraient rester en détention en Suisse jusqu'au terme des procédures d'extradition.

Les sept fonctionnaires de la FIFA arrêtés en marge du Congrès de la fédération cette fin de semaine à Zurich ont été répartis dans diverses prisons du canton de Zurich. Des détenus en vue d'extradition sont traités comme tous les autres détenus, a précisé à l'ats jeudi Folco Galli, porte-parole de l'Office fédéral de la justice (OFJ).

Afin d'éviter tout risque de collusion, les autorités ont pris les dispositions visant à empêcher tout contact entre les sept dirigeants arrêtés, pour la plupart originaires d'Amérique du Sud. Sur les sept, un seul a accepté son extradition, celle-ci allant pouvoir se faire sous une forme simplifiée.

Les six autres s'y sont opposés, comme l'a indiqué mercredi déjà l'OFJ. Ce dernier va dès lors demander aux Etats-Unis de transmettre une demande formelle d'extradition à la Suisse dans un délai de 40 jours, comme le prévoit l'accord entre les deux pays en la matière. Ces six personnes devraient alors rester en détention jusqu'au terme de la procédure d'extradition.

Et la durée de celle-ci peut être très variable. Elle dépend d'une part de la complexité de l'affaire, mais aussi, d'autre part, de l'attitude des personnes inculpées. En fonction de l'expérience, une procédure d'extradition peut durer jusqu'à six mois si toutes les voies de droit sont utilisées, a précisé M.Galli. (ats)

Ton opinion