Actualisé 27.09.2020 à 17:03

Votation du 27 septembreLes résultats dans les cantons alémaniques

Loyers de locataires, réseau autoroutier, classes bilingues allemand-anglais, réforme fiscale ou loi sur l’énergie: plusieurs cantons alémaniques se rendaient aux urnes ce week-end.

Bâle-Campagne va faire pression sur la Confédération pour qu’elle étende le réseau autoroutier. Ses citoyens ont approuvé dimanche une initiative symbolique en ce sens, soutenue par les autorités.

Bâle-Campagne va faire pression sur la Confédération pour qu’elle étende le réseau autoroutier. Ses citoyens ont approuvé dimanche une initiative symbolique en ce sens, soutenue par les autorités.

KEYSTONE

Les citoyens de dix cantons alémaniques devaient se prononcer sur des objets cantonaux le 27 septembre prochain. Parmi ces cantons, cinq proposent des sujets notables, allant du droit des locataires aux classes bilingues en passant par l’alimentation en énergie des bâtiments.

Locataires en jeu à Lucerne

Les propriétaires lucernois devront à l’avenir informer leurs nouveaux locataires sur le loyer précédent de leur logement en cas de pénurie. Les citoyens du canton ont approuvé de justesse une initiative en ce sens. Lucerne est le 8e canton à introduire ce principe. Les votants ont dit «oui» à 50,11% au texte de l’association lucernoise des locataires, soutenu par les autorités du chef-lieu, mais combattu par l’exécutif et le législatif du canton. Le taux de participation au scrutin a atteint 59,44%.

Désormais, le nouveau principe prévaut lorsque moins de 1,5% des logements sont libres dans le canton. Actuellement, ce taux est de 1,66%. Avant Lucerne, sept autres cantons avaient déjà introduit le principe de la déclaration du montant du loyer précédent. Il s’agit de Vaud, Genève, Neuchâtel, Fribourg, Zurich, Zoug et Nidwald. Au niveau fédéral, le Parlement a enterré en 2016 une révision du droit du bail allant dans ce sens.

Classes bilingues à Schwyz

Le canton de Schwyz n’introduira pas de classes bilingues allemand/anglais à l’école secondaire pour les élèves particulièrement performants. Ses citoyens ont rejeté dimanche à 52,41% une modification de la loi scolaire. La participation a atteint 57,58%.

Lancé ces dernières années à l’essai dans les riches communes schwyzoises de la riviera du lac de Zurich face à la concurrence des écoles privées internationales, ce projet était soutenu par le parlement cantonal. Les Schwyzois ont toutefois suivi l’avis de leur gouvernement qui s’opposait au texte en raison de la sélection et de la pression supplémentaire que cette innovation impliquait pour les élèves de fin d’école primaire.

Réforme fiscale à Nidwald

Les citoyens de Nidwald sont consultés sur la mise en oeuvre cantonale de la réforme fiscale fédérale qui supprime l’imposition privilégiée des holdings. Les Nidwaldiens ont adopté dimanche à 59,46% la loi révisée d’impôt. La participation au scrutin a atteint 59,57%. Le taux d’impôt sur le bénéfice sera abaissé de 6 à 5,1%, un record suisse, voire mondial. Les citoyens ont approuvé en ce sens un paquet cantonal de mise en oeuvre de la réforme fiscale fédérale.

Extension du réseau autoroutier à Bâle-Campagne

Le canton de Bâle-Campagne va faire pression sur la Confédération pour qu’elle étende le réseau autoroutier. Ses citoyens ont approuvé dimanche une initiative symbolique en ce sens, soutenue par les autorités.

Les votants ont soutenu le texte avec 60,04% des voix. Le taux de participation au scrutin a atteint 53,46%. Le réseau des routes à haut débit est de la compétence exclusive de la Confédération

Loi sur l’énergie en Argovie

Les Argoviens refusent de faire remplacer ou compléter leurs chaudières par des installations plus écologiques dans les 15 prochaines années. Ils ont rejeté dimanche de justesse une nouvelle loi sur l’énergie en ce sens. Le texte a été refusé à 50,89%. La participation au scrutin a atteint 54,12%. En cas d’acceptation, les futurs bâtiments auraient dû être alimentés de manière autonome par des énergies renouvelables. Dans le cas contraire, les propriétaires auraient dû soutenir financièrement une installation de ce type dans le canton.

Les votants ont en revanche approuvé la suppression du mode actuel de gestion des écoles. Ils ont dit «oui» à 57,36% à une modification de la Constitution et à 56,47% à une modification de la loi scolaire.

Berne en pionnier dans le financement des partis politiques

La Ville de Berne est la première en Suisse à se doter d’une réglementation sur le financement des partis politiques. Ce projet sur la transparence a été adopté dimanche par 88% des votants. La participation s’est élevée à 66,9%.

Cet objet a été approuvé par 47’183 voix contre 6219. Les partis politiques représentés au sein du parlement communal devront dévoiler chaque année leur financement. Ils devront transmettre aux autorités l'origine des fonds dont ils disposent pour les campagnes électorales et les campagnes de votation.

Les candidats en lice pour le Conseil municipal, le Conseil de Ville et la mairie devront divulguer le budget consacré à leur campagne électorale. Les comités de campagne devront aussi se soumettre à cette réglementation.

Les informations seront vérifiées par les autorités communales et régulièrement publiées sur Internet. Les infractions seront sanctionnées d’une amende jusqu’à 5000 francs.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!