Actualisé 28.04.2017 à 01:17

InformatiqueLes résultats progressent pour Intel

Le groupe californien a dégagé au premier trimestre un bénéfice net de 2,9 milliards de francs, en hausse de 45%.

Image d'illustration.

Image d'illustration.

Keystone

Le géant américain des puces informatiques Intel a annoncé jeudi des résultats en hausse pour le premier trimestre. Il a aussi livré des prévisions pour le trimestre en cours et l'année se situant au-dessus des attentes. Ses résultats dans le «cloud» ont néanmoins quelque peu déçu les marchés.

Le groupe californien, en plein recentrage pour tenter de réduire sa dépendance au marché en crise du PC, a dégagé sur les trois premiers mois de l'année un bénéfice net de 3 milliards de dollars (2,9 milliards de francs), en hausse de 45%.

Le chiffre d'affaires, à 14,8 milliards de dollars, est en hausse de 8% et juste conforme aux attentes, ce qui a également contribué à la déception des marchés.

Développement dans l'IA et les objets connectés

Pour le deuxième trimestre, Intel s'attend à un chiffre d'affaires de 14,4 milliards, tout juste supérieur aux prévisions. Pour l'année, le chiffre d'affaires devrait être de 60 milliards de dollars (59,9 milliards attendus).

Au premier trimestre, le bénéfice d'exploitation a progressé de 40% à 3,6 milliards de dollars. «Le premier trimestre a été un nouveau (...) record», a souligné Brian Krzanich, le PDG du groupe.

Il a aussi indiqué qu'Intel poursuivait son développement dans le secteur de l'intelligence artificielle et dans les objets connectés. Dans ce secteur, le chiffre d'affaires a progressé de 11% à 721 millions de dollars sur le trimestre.

Le cloud en recul

Mais les marchés s'attardaient sur le recul des ventes dans le segment des serveurs pour l'informatique dématérialisée, le cloud, l'un des domaines où Intel tente de diversifier son activité. Le résultat d'exploitation pour ce segment a chuté de près de 16% sur un an, recul que les responsables du groupe ont attribué à une hausse des investissements et à l'adaptation à de nouvelles technologies.

Ils ont en revanche mis en avant la croissance de l'activité dans le segment des ASP (Application Service Provider) qui offre aux clients professionnels la possibilité de se connecter à des centres serveurs pour y utiliser des applications spécifiques.

«La force des ASP que nous constatons dans quasiment tous les segments de notre activité démontre la demande forte pour l'informatique à haute-performance qui ne fera qu'augmenter avec l'explosion de la demande pour les données», a estimé Brian Krzanich, Et d'ajouter qu'elle expliquait la légère amélioration des perspectives de chiffre d'affaires pour l'exercice annuel.

Mais, en raison du chiffre d'affaires du premier trimestre tout juste conforme aux attentes et de la faiblesse dans le segment des serveurs, l'action du groupe reculait de 3,82%, à 36 dollars dans les échanges d'après-séance à Wall Street vers 22h35 (heure suisse). (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!