Suisse: Les retards coûtent près de 2 millions aux CFF

Actualisé

SuisseLes retards coûtent près de 2 millions aux CFF

L'an passé, les CFF ont versé 1,9 million de francs pour dédommager des usagers victimes de retards.

Les retards ne sont pas sans conséquences financières pour les CFF.

Les retards ne sont pas sans conséquences financières pour les CFF.

Les retards coûtent cher aux CFF. Les dédommagements octroyés l'an dernier à la clientèle se sont montés à 1,9 million de francs, un montant moins élevé qu'en 2011. Les passagers ont notamment été dédommagés en raison de retards, de correspondances manquées ou de bagages perdus.

L'essentiel des indemnisations concerne les frais d'hôtel ou de taxi, a expliqué mardi à l'ats le porte-parole des CFF Daniele Pallecchi, confirmant une information du quotidien alémanique «Der Landbote».

Si un voyageur rate son dernier train pour rentrer à la maison à cause des CFF, il peut exiger que son séjour à l'hôtel soit remboursé, à condition qu'il ne dépasse pas les 150 francs. Il en va de même pour une course en taxi.

Outre les frais de séjour ou de taxi figurent des remboursements en tout genre et des dédommagements liés aux retards dans les trains.

Selon M. Pallecchi, ces derniers sont en grande partie liés au trafic international. Le porte-parole n'a toutefois pas voulu indiquer à quel montant s'élevaient les remboursements liés à des retards dans le réseau suisse.

Une heure de retard - 25% du billet

Conformément aux règles européennes, chaque client qui a subi plus d'une heure de retard dans des trains transfrontaliers peut récupérer un quart du prix du billet. La moitié du billet peut être remboursée si le retard est de plus de deux heures.

Contrairement à 2011, les trains internationaux étaient plus ponctuels l'année dernière, s'est réjoui M. Pallecchi. Au total, le montant des indemnisations a baissé de 14% en 2012. Les dédommagements s'élevaient en effet à 2,2 millions en 2011. (ats)

Ton opinion