Cyclisme - Les revanches de Geraint Thomas et de Rémi Cavagna
Publié

CyclismeLes revanches de Geraint Thomas et de Rémi Cavagna

Le Gallois de l’équipe Ineos a fait oublier sa chute de la veille et remporté le 74e Tour de Romandie. Le contre-la-montre à Fribourg a été gagné par Rémi Cavagna.

par
Robin Carrel, Fribourg
Geraint Thomas a fait parler sa puissance à Fribourg.

Geraint Thomas a fait parler sa puissance à Fribourg.

AFP

Vainqueur du Tour de France 2018, le Gallois Geraint Thomas avait ensuite connu plusieurs chutes et était devenu une sorte de nouveau «Poulidor» du peloton du World Tour. Le coureur Ineos n'avait plus levé les bras une seule fois depuis sa victoire à Paris, terminant trois fois 2e et trois fois 3e sur des étapes, et bouclé des classements généraux deux fois en tant que dauphin et à deux reprises sur la 3e marche du podium. Autant dire que ce succès va lui faire du bien au moral avant la Grande Boucle, son objectif majeur en 2021.

Dimanche, dans les rues de Fribourg, Geraint Thomas (3e) aurait peut-être pu jouer la victoire sur ce chrono, mais comme la victoire était assurée, il a pris ses précautions dans le final. Il a presque facilement effacé le retard accumulé la veille à Thyon 2000 sur une chute dans la dernière ligne droite. Michael Woods, qui avait triomphé en Valais, n’a pas pu suivre contre la montre. Le Canadien même est tombé du podium (5e), derrière un autre Ineos, Richie Porte (Aus), la surprise italienne Fausto Masnada et l’Espagnol Marc Soler.

La revanche du TGV

La victoire d’étape est revenue au Français Rémi Cavagna, plutôt du genre malchanceux depuis le début de saison. Le coureur de la Deceuninck Quick-Step avait notamment perdu, début mars, le chrono de Paris-Nice au centième face au Thurgovien Stefan Bissegger. Un Suisse (2e) qu’il a cette fois dompté d’un peu moins de six secondes. Le «TGV de Clermont» s’était ensuite incliné pour 5 secondes contre Rohan Dennis au Tour de Catalogne, il y a quelques semaines.

Cette fois, il a réussi son exercice parfaitement, réussissant notamment un début de parcours impressionnant. Les conditions atmosphériques, avec l’apparition de la pluie et du vent, ont ensuite quelque peu évolué et ni Stefan Küng (15e à 51''), ni Rohan Dennis (vainqueur du prologue à Oron et 9e à 35'' ce dimanche), ni le champion du monde de l’exercice Filippo Ganna (10e à 36'') n’ont réussi à s’approcher du chrono de Cavagna.

Ton opinion

9 commentaires