twitter: Les robots sont des incroyables bavards

Publié

twitterLes robots sont des incroyables bavards

Les bots de conversation seraient à l’origine de plus de 20% des tweets américains publiés sur le média social, selon une firme d’analyse.

Les humains n’ont pas encore réussi à éradiquer les bots sur Twitter.

Les humains n’ont pas encore réussi à éradiquer les bots sur Twitter.

REUTERS

Les chiffres avancés par Similarweb n’ont pas de quoi réjouir Elon Musk. Moins de 5% des comptes d’utilisateurs monétisables de Twitter seraient gérés par des robots de conversation, selon l’entreprise spécialisée dans l’analyse de données sur le Net. Ce seuil ne plaide pas en faveur du patron de Tesla, qui devra démontrer le 17 octobre prochain devant les juges qu’il est largement supérieur pour se défaire de sa promesse d’achat de Twitter.

Il n’empêche que ces robots de conversation ont du coffre, relève Similarweb. Ils seraient en effet encore à l’origine d’une fourchette entre 21 et 29% du contenu américain publié sur Twitter.

Ces comptes automatisés sont passés maîtres dans l’art de propager des nouvelles en maîtrisant les fonctionnalités virales: retweeter des messages, aimer des messages et suivre d’autres comptes.

Outre le fait de faire perdre de l’argent aux annonceurs qui croient s’adresser à des êtres humains, les robots de conversation affichent un haut potentiel de nuisance et ruinent la crédibilité du média social déjà peu représentatif de la population. «Le problème concerne davantage les bots simulant l’interaction humaine, relève Similarweb. Souvent, ils le font pour pouvoir gonfler artificiellement le sentiment pour et contre les actions, les produits, les politiciens ou les causes».

Les bots ont également un autre avantage sur les humains: la régularité. Seuls 19% des utilisateurs réels et authentifiés de Twitter aux États-Unis génèrent du contenu tous les jours, selon les estimations de Similarweb.

(laf)

Ton opinion

5 commentaires