«Real steel»: Les «roboxeurs» du futur frappent droit au coeur

Actualisé

«Real steel»Les «roboxeurs» du futur frappent droit au coeur

Après les combats de chiens, de coqs ou d'humains, voici les combats de robots

ffe
par
ffe

En 2020, la boxe telle qu'on la pratique de nos jours n'est qu'un lointain souvenir. Désormais, les hommes se battent par procuration, des robots cognant à leur place. Mais ça coûte cher. Charlie (Hugh Jackman) s'est ruiné à force d'acheter des tas de férailles qui se font détruire les uns après les autres. Et ce n'est pas l'arrivée de son fils, qu'il n'avait jamais vu, qui va arranger ses finances. Sauf que le mioche, féru de jeux vidéo, va remettre en service un vieil androïde, Atom, qui va faire des étincelles...

Divertissement très efficace, «Real Steel» repose sur des effets spéciaux de qualité (Shawn Levy s'y connaît, lui qui a réalisé «La nuit au musée») et une habile façon d'éviter un antrhopomorphisme trop simpliste. S'il ne gagne pas par KO, «Real Steel» sort tout de même gagnant.

«Real Steel»

De Shawn Levy. Avec Hugh Jackman, Evangeline Lilly, Kevin Durand.

Sortie le 19 octobre 2011.

**

Trois questions à l’Australien Hugh Jackman

– Combien de temps avez-vous passé au fitness pour avoir le physique de l’emploi?

– J’ai fait de la boxe tous les jours pour ressembler à un boxeur, mais j’en faisais déjà régulièrement depuis deux ou trois ans. Je trouve que c’est l’un des meilleurs moyens de se maintenir en forme. Je m’ennuie à mourir dans les salles de musculation.

– Comment s’est passé votre entraînement avec Sugar Ray Leonard?

– Il s’est montré très indulgent avec moi. Mais lorsqu’on nous a filmés pour le making of du film, il a vu les caméras et a commencé à frapper plus fort et à me faire mal. C’est là qu’on reconnaît un grand champion!

– Vous êtes plutôt passionné de boxe ou de comédies musicales?

– Je suis très excité à l’idée de tourner «Les Misérables» sous la direction de Tom Hooper. Mon one-man-show à Broadway ne se limite pas au répertoire des comédies musicales, j’y chante aussi des standards rock. J’adore me produire sur scène et communier avec l’auditoire.

–Propos recueillis par Gabriel Lecomte

Ton opinion