Irlande du Nord: Les Roumains menacés quittent Belfast
Actualisé

Irlande du NordLes Roumains menacés quittent Belfast

Une centaine d'immigrés roumains qui avaient subi des attaques racistes et des tentatives d'intimidation à Belfast sont renvoyés en Roumanie aux frais du contribuable britannique, a souligné le gouvernement nord-irlandais mardi.

La ministre de l'Intérieur de la province, Margaret Ritchie, a précisé que 25 des 117 Roumains qui avaient été attaqués à coups de pierres par des extrémistes ont déjà été rapatriés en Roumanie. La plupart des autres suivront prochainement. Tous étaient hébergés dans des logements temporaires subventionnés par les autorités nord-irlandaises, a rappelé la ministre.

Seuls 14 des immigrés, en majorité Roms, qui s'étaient réfugiés dans un temple lors des attaques contre leurs maisons, resteront en Irlande du Nord, où ils vivent dans les quartiers protestants les plus pauvres. «La plupart veulent rentrer chez eux, si ce n'est pas la totalité» a estimé Mme Ritchie.

Elle a regretté ces violences qui montrent que la haine sectaire n'a pas complètement disparu en Irlande du Nord depuis le processus de paix entre les communautés républicaines catholiques et protestantes loyalistes. (ap)

Ton opinion