Genève: Les ruineuses vitres de Nouvel expulsées du CEVA
Actualisé

GenèveLes ruineuses vitres de Nouvel expulsées du CEVA

La lumière devait être amenée dans les stations du futur RER par 1500 plaques en verre. Ce chiffre a été réduit à 1100 pour éviter l'explosion des coûts.

par
jef
Visite du chantier de la gare CEVA des Eaux-Vives, en septembre 2015.

Visite du chantier de la gare CEVA des Eaux-Vives, en septembre 2015.

photo: Keystone/Salvatore di Nolfi

Elles mesurent 5,4 mètres sur 2,7, sont profondes de 45 centimètres, et surtout n'existent pas sur le marché. Par conséquent, les vitres imaginées par l'architecte français Jean Nouvel pour parer les futures gares du CEVA sont hors de prix. En 2013, le risque de surcoût lié à cet élément atteignait 7,8 millions. En 2014, c'était cinq fois plus: 45 millions. Le couperet est donc tombé, rapporte la «Tribune de Genève». Il a été décidé de réduire sensiblement le nombre de ces briques de verre. Un quart d'entre elles passent à la trappe. Des 1500 initialement prévues, il n'en restera que 1100.

Ton opinion