JO 2016: Les Russes autorisés porteront leurs couleurs
Actualisé

JO 2016Les Russes autorisés porteront leurs couleurs

Le Comité international olympique a décidé mardi à Lausanne du sort des sportifs de la fédération russe.

Les athlètes russes non suspectés de dopage et qui seront repêchés par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) pourront participer aux JO de Rio sous bannière russe, a indiqué mardi le président du Comité international olympique (CIO).

Le CIO apporte donc son soutien et approuve les décisions prises par les Fédérations internationales, notamment celle d'athlétisme (IAAF), dans les différentes affaires de dopage liées aux JO 2016.

Thomas Bach face à la presse après le Conseil olympique:

«Chaque compétiteur du Kenya ou de la Russie devra être déclaré éligible par la Fédération internationale concernée pour pouvoir concourir aux JO de Rio», a ainsi lâché Thomas Bach lors de la conférence de presse ayant suivi le Conseil olympique de mardi à Lausanne.

«Ils (les athlètes russes) concourront sous les couleurs russes car seuls les membres affiliés au comité national olympique peuvent participer aux JO. Or le comité national olympique russe n'est pas suspendu», a expliqué Thomas Bach.

«Doutes sérieux»

Thomas Bach a émis des «doutes sérieux sur la présomption d'innocence des athlètes russes et kényans» en raison de la non-conformité de leur agence nationale antidopage avec les règles de l'AMA. Il a précisé que d'éventuels repêchages pour les JO de Rio seraient possibles pour certains athlètes ayant pu prouver qu'ils étaient propres, mais que la décision finale appartiendrait à la Fédération internationale concernée.

L'Allemand a encore souligné que les athlètes russes éventuellement repêchés participeraient aux JO sous bannière russe. «Seuls les membres affiliés au comité national olympique peuvent participer aux JO. Or le comité national olympique russe n'est pas suspendu», a-t-il expliqué.

Conférence mondiale

Les responsables du mouvement olympique ont unanimement convenu de «réexaminer entièrement le système antidopage en demandant à l'Agence mondiale antidopage (AMA) de convoquer en 2017 une conférence mondiale extraordinaire sur le dopage», a annoncé Thomas Bach à l'issue d'un «sommet olympique» à Lausanne.

Le prochain sommet olympique qui se tiendra le 8 octobre proposera une série de mesures qui seront débattues lors de cette conférence mondiale dont la date n'est pas encore connue. Parmi ces mesures figurera la proposition du CIO formulée en octobre dernier de rendre le système antidopage entièrement indépendant des organisations sportives, notamment en transférant vers l'Agence mondiale antidopage (AMA) les contrôles antidopage jusque-là assurés par les fédérations.

Une direction chargée des contrôles et des résultats serait instituée au sein de l'AMA, indépendante des fonctions de surveillance. (nxp/ats/afp)

L'IAAF favorable à des Russes sous drapeau neutre

L'IAAF a rappelé qu'elle souhaitait que les athlètes russes éventuellement repêchés ne puissent concourir aux Jeux de Rio que sous bannière neutre, et non sous drapeau russe, comme annoncé par le président du CIO.

«Le conseil de l'IAAF de vendredi a voté à l'unanimité les recommandations de la Task Force sur la poursuite de la suspension de la Fédération russe d'athlétisme (ARAF), et amendé ses règlements pour permettre à des athlètes russes de formuler une demande d'éligibilité, sur des bases exceptionnelles et soumises à de stricts critères, à concourir à des compétitions internationales dont les Jeux olympiques, en tant qu'individu et athlète neutre, pas sous quelque drapeau national que ce soit», a souligné l'IAAF dans un communiqué.

«Cette décision a été soutenue sans équivoque par le monde du sport et le sommet olympique a accepté à l'unanimité de respecter la décision de l'IAAF, poursuit le texte. L'IAAF va désormais travailler avec le CIO pour s'assurer que cette décision soit respectée et pleinement mise en place.»

(NewsXpress)

Ton opinion