SECURITE – Les safety cars, ces sympathiques héroïnes des circuits

Le passage de 0 à 100 km/h de la Honda Civic Type R se fait en 5,7 secondes.

Le passage de 0 à 100 km/h de la Honda Civic Type R se fait en 5,7 secondes.

Honda
Publié

SÉCURITÉLes safety cars, ces sympathiques héroïnes des circuits

Lors des courses automobiles, les safety cars assurent la sécurité dans les situations délicates. Certaines d’entre elles sont tellement cool qu’elles voleraient presque la vedette aux voitures de course.

par
Fabio Simeon

10. La Fiat Tempra

Fiat

Il faut bien avouer que ce n’est pas la voiture en soi qui occupe la dixième place de notre classement, mais plutôt son histoire. En 1993, le pilote brésilien Ayrton Senna signait sa deuxième victoire du Grand Prix dans son pays natal. Certes, le triple champion du monde de course automobile n’a pas fini la course de manière aussi miraculeuse que deux ans auparavant, avec un problème de boîte de vitesses, mais cela n’a rien enlevé à la joie de ses fans. Une fois la ligne d’arrivée franchie à bord de sa McLaren rouge et blanche, des centaines de fans se sont rués sur la piste. Le pilote au casque jaune a finalement dû être ramené dans les stands par la voiture de sécurité, une Fiat Tempra. Au lieu de prendre place sur le siège passager, le vainqueur du Grand Prix s’est confortablement installé sur la portière, une image qui reste à jamais gravée dans les mémoires. Ce même week-end, Fiat présentait pour la première fois la Tempra au Brésil. D’après les rumeurs du milieu, les véhicules étaient des prototypes et les responsables à Turin étaient «molto nervosi» par crainte d’une éventuelle panne.

9. La Renault Clio Williams 16V

Renault

Continuons à faire dans la modestie: lors du Grand Prix d’Argentine de 1996, une Renault Clio a ouvert le cortège de bolides de Formule 1 pendant la phase de la voiture de sécurité. À l’inverse de la Tempra, il ne s’agissait pas d’un audacieux coup de pub, mais d’un hommage au partenariat avec l’écurie de Formule 1 Williams. Avec une puissance de 150 ch pour un poids à vide de 990 kg, la version 16V Williams n’avait de toute façon pas grand-chose à voir avec une Clio standard. La sportive compacte bleue nacrée était propulsée par un moteur essence 2,0 litres, auquel s’ajoutait une boîte de vitesses renforcée, un châssis retravaillé, un essieu avant plus large, d’énormes stabilisateurs ainsi qu’une suspension spéciale. Pour sa mise en service en tant que safety car, Renault a en plus équipé le véhicule de harnais de sécurité, de rampes lumineuses sur le toit ainsi que de gyrophares. La course a été remportée par Damon Hill, suivi de Jacques Villeneuve, deux pilotes de l’écurie Williams.

8. La Volvo V60 Polestar

Volvo

La voiture de sécurité sans doute la plus sûre vient de Suède, plus précisément de Torslanda, une localité de Göteborg. Lors du championnat du monde des voitures de tourisme WTCC, disputé jusqu’en 2017, le rôle de la safety car était endossé par une Volvo V60. C’est sans doute la seule voiture de sécurité de notre classement, avec la Honda, qui a reçu cinq étoiles au crash-test Euro NCAP. Aussi ennuyeux et cliché que cela puisse paraître, ce n’est pas le cas, grâce à Polestar. La division performance de Volvo a boosté la puissance de la V60 à 367 ch, lui permettant d’atteindre la barre des 100 km/h en 5 secondes, la vitesse maximale étant de 250 km/h. Le break a également eu droit à un lifting extérieur, avec des formes plus aérodynamiques. Concrètement, il a été équipé de nouvelles prises d’air avant, de nouvelles jupes latérales et d’un aileron arrière plus large, le tout, il va sans dire, en fibre de carbone ultralégère.

7. La Honda Civic Type R

Honda

Alors qu'une voiture de sécurité break sort clairement du lot sur un circuit de course, celle en 7ème position de notre classement, avec son look agressif et ses énormes spoilers, pourrait même prendre part à la course aux côtés des bolides qu’elle dirige en tant que voiture de sécurité. On fait ici référence à la Honda Civic Type R Limited Edition et à la Coupe du monde FIA des voitures de tourisme (WTCR). Limitée à 500 exemplaires, la Type R est la version la plus musclée de l'iconique berline nippone à hayon fuyant. Outre les caractéristiques qui optimisent ses performances sur circuit, comme les jantes BBS en alliage léger de 20 pouces, les disques de frein flottants en deux parties et les amortisseurs modifiés, la réduction de l'habitacle contribue à une diminution de poids de 47 kg par rapport à la GT. Elle est propulsée par le puissant moteur VTEC turbo de 2,0 litres, qui développe une puissance maximale de 320 ch à 6500 tr/min et un couple maximal de 400 Nm. Le passage de 0 à 100 km/h se fait en 5,7 secondes.

6. La BMW M2 CS Racing

BMW

Les constructeurs automobiles basent généralement leurs voitures de sécurité sur des modèles sportifs de série. Pour la prochaine saison de MotoGP, c'est toutefois une voiture de course de race pure qui assurera la sécurité, à savoir la BMW M2 CS Racing. Pour que la Bavaroise soit équipée comme il se doit sur un circuit, une barre lumineuse a été montée sur le toit, ainsi que des gyrophares à LED dans la calandre. Contrairement au sport automobile, il n’y a pas de phases de safety car au MotoGP. La M2 ne sera donc là que pour signaler et délimiter les zones d'accident. La voiture de course, qui entre généralement en action lors de courses d'endurance et de championnats de marque, est propulsée par un moteur R6 turbo 3,0 litres de 450 ch. À cela s'ajoutent des aides à la conduite spécifiques au sport automobile, un différentiel de blocage mécanique à précontrainte et refroidissement séparé, ainsi que des arbres de transmission spécialement conçus à cet effet et un toit en fibre de carbone.

5. L’Aston Martin Vantage

Aston Martin

Lors de la dernière saison, Aston Martin a remplacé Mercedes-Benz à la tête de la Formule 1, du moins en tant que safety car. Cela faisait 26 ans que les voitures de sécurité de Stuttgart, équipées de moteurs d’Affalterbach, effectuaient les tours de piste dans la catégorie reine. Désormais, elles vont devoir partager le «service de sécurité» avec Aston Martin. Les Britanniques envoient pour cela la nouvelle Vantage au front, parée du même vert que leurs véhicules de F1. Outre la couleur de la carrosserie, la technologie de la voiture a également été adaptée pour une utilisation en Grand Prix. Une petite équipe d'ingénieurs au siège de Gaydon a fignolé le moteur, le châssis et l'aérodynamique. Le V8 biturbo de quatre litres distribue ainsi la puissance de 535 ch sur l'essieu arrière via la boîte de vitesses modifiée. L'Aston Martin revisitée atteint la barre des 100 km/h en 3,5 secondes. En plus de la voiture de sécurité, les Britanniques fournissent également la nouvelle voiture médicale, également toute de vert vêtue. Le SUV de 550 ch catapulte le médecin-urgentiste jusqu'à 291 km/h en ligne droite, si nécessaire.

4. La Mercedes-Benz AMG GT R

Mercedes

Toute bonne chose a une fin, y compris la collaboration exclusive entre Mercedes-AMG et la FIA en matière de safety car. Si le préparateur d’Affalterbach était encore le fournisseur officiel de la voiture de sécurité de la saison 2021/2022, avec sa GT R, il va désormais devoir partager ce rôle. L’AMG a également fait peau neuve, abandonnant sa célèbre peinture gris-argent au profit du rouge, pour une meilleure visibilité. Côté motorisation, le V8 biturbo 4,0 litres développe une puissance de 585 ch, permettant à la GT R d’atteindre une vitesse de 318 km/h, ce qui en fait la voiture de sécurité la plus rapide jamais utilisée en Formule 1. À l’instar d’Aston Martin, Mercedes envoie également une voiture médicale sur la ligne de départ, à savoir une AMG C63 S T de 510 ch. Le puissant break a été équipé de quatre sièges baquets. La panoplie de matériel d’urgence  est stockée dans le coffre d’une contenance de 490 litres.

3. La Porsche Taycan Turbo S

Porsche

Depuis cette saison, Porsche est le fournisseur officiel de la safety car de la Formule E, avec sa sportive Taycan 100% électrique. Le véhicule a pris ses fonctions les 28 et 29 janvier derniers à l’occasion de la manche d’ouverture de la saison organisée à Diriyah, en Arabie saoudite. Jusqu’à présent, les voitures électriques qui sortaient sur la piste en cas d’urgence étaient toujours celles du groupe BMW. Mais avec le retrait des Munichois de la catégorie reine silencieuse, les responsables ont dû chercher un nouveau fournisseur de safety car. Il était tout trouvé avec Porsche, qui avait de toute façon le véhicule idéal dans son portefeuille avec la Taycan Turbo S, présentée en 2019. Dotée d’une puissance de série de 761 ch, le modèle haut de gamme est à la limite trop puissant pour la tâche qui lui incombe. À titre de comparaison, les voitures de course de Formule E ont une puissance de 335 ch. Le passage de 0 à 100 km/h s’effectuant en 2,8 secondes pour les deux, la seule différence se situe au niveau des massifs spoilers et de la légèreté des matériaux.

2. La Ferrari F40

Ferrari

Un véhicule spécialement conçu pour servir de safety car? Ça existe! La Ferrari Mondial PPG Pace Car a été fabriquée à la fin des années 1980 pour les 500 miles d’Indianapolis, aux États-Unis. D’une puissance de 300 ch, la Ferrari a donné le tempo lors de dizaines de courses de l’Indy 500 outre-Atlantique. Globalement, il semblerait que les Américains misent volontiers sur les bolides rouges de Modène pour leurs séries de courses. Dans l'État du même nom, la Ferrari California équipée de barres lumineuses sur le toit a souvent défilé en tête de cortège sur le circuit de Laguna Seca. Entre-temps, ce sont surtout la FF et la GTC4Lusso, avec leur transmission intégrale, qui assument cette tâche. La combinaison sans doute la plus extraordinaire de signalisation de secours et du «cavallino rampante» a pu être admirée lors du 72ème Members’ Meeting du Goodwood Road Racing Club, où deux Ferrari F40 équipées de barres de signalisation ont volé la vedette aux «voitures de course» proprement dites et auraient presque mérité d'avoir leurs propres voitures de sécurité.

1. La Lamborghini Countach

Lamborghini

Quoi de plus stylé qu'une Lamborghini-Countach comme voiture de sécurité au Grand Prix de Monaco? Pas grand-chose, justement. C'est pourquoi la première place des safety cars les plus cool revient à Sant'Agata. Bien que Ferruccio Lamborghini ne montrait aucun intérêt à faire participer ses bolides dans des courses automobiles et que son seul but était de faire de l'ombre à Ferrari, la Countach a été utilisée comme voiture de sécurité officielle lors des courses de Formule 1 au Grand Prix de Monaco en 1980 et 1983. Pour le plus grand bonheur des spectateurs, car la Lamborghini Countach était considérée comme la voiture de sport par excellence dans les années 1970 et 1980. Sa forme est encore aujourd'hui synonyme de vitesse inquiétante et une figure de proue de la carrosserie en forme de cale.

Ton opinion