Conseil fédéral: Les salaires des patrons des régies publiques sous la loupe
Actualisé

Conseil fédéralLes salaires des patrons des régies publiques sous la loupe

Ulrich Gygi et Armin Walpen peuvent avoir le sourire. Les salaires des patrons de la Poste et de la SSR ont augmenté en 2008. Andreas Meyer a en revanche vu ses revenus baisser. Mais le directeur des CFF reste de loin le mieux payé: plus d'un million de francs.

Le Conseil fédéral a publié mercredi son rapport annuel sur les rémunérations des hauts cadres des entreprises de la Confédération. Contrairement à une bonne partie des patrons, Andreas Meyer a dû affronter une diminution de ses revenus: ils ont passé de 1,26 million à 1,08 million.

Clauses spéciales

Cette situation s'explique par le fait que les clauses spéciales qui figuraient dans son contrat d'engagement arrivent à échéance. Le directeur s'était fait promettre toute une série de prestations spéciales en espèces (versement exraordinaire à son 2e pilier, indemnisation pour perte de bonus, prise en charge de la garantie de la vente de sa maison).

Ces sommes devaient être versées sur deux ans. Andreas Meyer a ainsi reçu 450'000 francs en 2007. Les prestations spéciales ont fondu l'an dernier à 168'000 francs. Et elles devraient disparaître cette année.

Le directeur des CFF n'en a pas moins vu son salaire de base augmenter de 40'000 francs l'an dernier, à 540'000 francs. Et ses boni ont aussi été revus à la hausse, passant de 200'000 à 256'000 francs, grâce à un très bon résultat d'exploitation. Les prestations annexes ont quant à elles grimpé de 10'000 francs pour s'établir à 120'107 francs.

Mais les temps pourraient devenir un peu moins roses pour Andreas Meyer. Une révision des règlements des salaires des membres de la direction a été lancée dans l'ex-régie pour freiner les hausses.

Moins de boni pour Gygi

L'ex-directeur de la Poste Ulrich Gygi a quant à lui reçu 829'387 francs l'an dernier contre 817'138 en 2007. Son salaire de base a augmenté de 20'000 francs, à 570'000 francs.

En revanche, ses bonifications ont diminué de 9000 francs, à 200'000 francs en raison d'un moins bon résultat d'exploitation. Les prestations annexes ont quant à elles été un peu plus élevées (59'387 francs contre 58'138) en raison de la hausse du prix de l'abonnement général.

Toni Wicki, de la holding d'armement RUAG, peut quant à lui brandir une fiche de paie de 691'378 francs. Celle-ci a toutefois baissé: elle totalisait 768'000 francs en 2007. En cause: la baisse des boni qui ont reculé de 300'000 à 213'738 francs.

Le directeur général de la SSR Armin Walpen a en revanche davantage touché d'argent: 549'000 francs, soit une hausse de 9000 francs. Son salaire de base a augmenté de 7800 francs, à 397'800 francs. Ses boni sont restés stables à 98'000 francs. Quant aux prestations annexes, elle ont été lègèrement supérieures à 2007 (53'296 francs contre 52'164).

Le chef de la caisse nationale d'assurance Suva a quant à lui reçu 540'692 francs, avec un salaire fixe de 428'575. A Skyguide, le directeur affiche des revenus de 398'750 francs dont 350'000 francs fixes. Celui du Centre de production tv Zurich (tpc) a reçu 375'661 francs dont une part fixe de 265'000 francs. Pour les autres patrons, les montants totaux sont inférieurs à 350'000 francs.

(ap)

Ton opinion