Suisse - Les salaires ont augmenté en 2020 
Publié

SuisseLes salaires ont augmenté en 2020

Selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), les salaires ont davantage augmenté dans le secteur tertiaire que dans le secteur secondaire.

par
comm/pmi
Photo d’illustration. 

Photo d’illustration.

Patrick Martin / 24 Heures/ TDG

Les salaires effectivement perçus par les salariés (salaires nominaux) ont augmenté en moyenne de 0,8% en 2020 par rapport à 2019. Compte tenu d’un taux d’inflation annuel moyen de –0,7%, les salaires réels, qui représentent le pouvoir d'achat, ont augmenté de 1,5%, selon les calculs de l’Office fédéral de la statistique (OFS). De 2016 à 2020, le rythme annuel moyen de la progression salariale réelle pour l’ensemble des personnes salariées a été de 0,5%.

En 2020, les salaires nominaux ont progressé en moyenne de 0,8% par rapport à 2019 (+0,9% en 2019, +0,5% en 2018 et +0,4% en 2017). La modération des augmentations salariales observée depuis 2012, avec des taux annuels inférieurs à +1,0%, s’est confirmée en 2020. En général, les décisions en matière de revalorisation salariale pour l’année 2020 ont été prises en septembre 2019, alors que l’inflation était estimée à +0,4% pour 2020. La crise sanitaire provoquée et le ralentissement conjoncturel qui en a découlé ont eu pour effet un recul du niveau général des prix de 0,7%.

Dans le secondaire et le tertiaire

Les salaires nominaux ont augmenté en moyenne de 0,5% dans le secteur industriel (+0,9% en 2019, +0,3% en 2018 et +0,4% en 2017) se situant ainsi en dessous du taux global de +0,8% pour l’ensemble de l’économie suisse. Les progressions les plus fortes ont été enregistrées dans la fabrication des produits métalliques (+2,2%) et dans la construction (+0,8%). À l’autre bout de l’échelle, les industries extractives et liées à la production et distribution d’énergie (–1,8%) et la branche du bois, du papier et de l’imprimerie (–0,3%) ont connu un recul.

Comme en 2019, le secteur tertiaire a enregistré, en 2020, une augmentation des salaires nominaux de 0,9% (+0,9% en 2019, +0,5% en 2018 et +0,4% en 2017). Les branches ayant bénéficié des hausses nominales les plus élevées sont les suivantes: activités informatiques et services d’information (+2,7%), activités spécialisées, scientifiques et techniques (+2,7%), puis commerce et réparation d’automobiles et de motocycles (+2,1%). Dans le domaine «santé, hébergement médico-social et action sociale», les salaires nominaux ont augmenté de 1,7%. Toujours dans le secteur tertiaire, cinq branches ont connu un recul des salaires nominaux, dont celle d’assurance (–2,1%) et celle du commerce de gros (–0,6%).

Hausse des salaires réels de 1,5%

Comme en 2019, le pouvoir d’achat des salaires a une nouvelle fois augmenté en 2020. Le recul général du niveau des prix (–0,7%) conjugué à l’augmentation des salaires nominaux de 0,8% a conduit à une hausse des salaires réels de 1,5% (+1,2% pour le secteur secondaire et +1,6% pour le tertiaire). L’évolution des salaires réels en 2020 s’est située dans une fourchette allant de –1,4% à +3,4%, soulignant ainsi la diversité des dynamiques salariales qui caractérise chaque branche économique.

Ton opinion