Réseaux sociaux: Les salariés sont critiques sur la Toile
Actualisé

Réseaux sociauxLes salariés sont critiques sur la Toile

Selon un sondage, 15% des salariés français parlent de leur entreprise sur Facebook ou Twitter. Et parmi eux, un sur cinq est critique.

Les femmes critiquent moins leur employeur que les hommes.

Les femmes critiquent moins leur employeur que les hommes.

Les réseaux sociaux ne font pas toujours une bonne pub aux entreprises. Un sondage réalisé en France montre que les salariés parlant de leur employeur sur Facebook ou Twitter ont parfois le verbe acéré. Un sur cinq écrit des commentaires négatifs sur la toile et les plus critiques se recrutent dans la tranche d'âge des 25 à 34 ans et parmi les ouvriers. Cette pratique est appelée à s'amplifier au fil des ans, estiment les deux tiers des 1000 personnes interrogées.

Parmi les 15% de salariés parlant boulot sur la toile, 67% le font de façon «plutôt positive». Les principaux adeptes de ces commentaires en ligne sont les jeunes (18 à 24 ans), les cadres et les hommes. Seuls 12% d'entre eux travaillent pour une institution ou une firme ayant développé une charte ou des règles relatives aux réseaux sociaux. Et 86% ont conscience de s'exposer à des sanctions s'ils critiquent ouvertement leur employé sur le net. Les employés du secteur public semblent également mieux informés de ces questions que ceux du secteur privé.

(AFP)

Ton opinion