Eglise occupée à Zurich: Les sans papiers fêtent Noël avec la population
Actualisé

Eglise occupée à ZurichLes sans papiers fêtent Noël avec la population

L'occupation d'une église dans la vieille ville de Zurich par des sans papiers s'est poursuivie durant Noël.

Samedi, les autorités de l'Eglise réformée entendent reprendre les négociations avec les occupants.

L'ambiance durant les cultes de Noël tant mercredi soir que jeudi était bonne, a indiqué vendredi à l'ATS la pasteure de l'église, Renate von Ballmoos. L'église était les deux fois bien remplie, comme les années précédentes.

Mais l'ambiance était un peu différente. Sérieuse en raison de la situation particulière des personnes, mais aussi parce que l'Eglise estime que l'occupation de l'établissement n'est pas une bonne solution.

Les autorités ecclésiastiques maintiennent leur revendication que les occupants du bâtiment doivent quitter les lieux samedi. De nouvelles négociations sont prévues samedi matin, a précisé Mme von Ballmoos.

Assemblée générale l'après-midi

Ce vendredi après-midi, les sans papiers devraient tenir une assemblée générale, a dit Sibylle Dirren, porte-parole du collectif de soutien des sans papiers. Mais il est d'ores et déjà clair que les occupants ne veulent pas quitter l'église samedi. Les sans papiers sont très motivés.

La proposition des autorités ecclésiales d'une rencontre le 5 janvier d'une délégation des sans papiers avec le conseiller d'Etat Hans Hollenstein n'est pas non plus du goût des occupants. Ceux-ci n'ont rien contre la venue de M. Hollenstein à l'église, mais ils ne veulent pas entendre parler de négociations dans un bureau, a expliqué Mme Dirren.

Depuis environ une semaine, quelque 150 sans papiers occupent l'église zurichoise. Les occupants et le collectif de soutien entendent attirer l'attention sur la situation précaire des sans papiers. Ils revendiquent notamment une pratique plus humaine pour les cas de rigueur. (ats)

Ton opinion