Zurich: Les sans-papiers sous l'aile de l'église occupée
Actualisé

ZurichLes sans-papiers sous l'aile de l'église occupée

Les quelque 150 sans-papiers et activistes qui se sont installés vendredi dans la «Predigerkirche» en vieille ville de Zurich peuvent pour l'heure y rester.

Une grande banderole ainsi que des affiches sur cette action d'occupation devront disparaître de l'entrée. Elles pourront toutefois rester à l'intérieur de l'église.

Après une première nuit sur place, les occupants sont parvenus à susciter l'attention de l'opinion publique. «Maintenant, il s'agit d'approfondir les contacts personnels», a expliqué samedi Daniel Lienhard, président de l'exécutif de l'Eglise réformée zurichoise, devant la presse.

Pas d'intervention prévue

L'homme d'église est en contact avec la police. Aucune intervention n'est pour l'heure à l'ordre du jour.

Vendredi, les responsables religieux étaient gênés par le fait que les manifestants veuillent dormir dans l'église et se disent prêts à rester longtemps. Le fait que l'administration cantonale soit en vacances pour deux semaines n'arrange pas non plus les choses.

Samedi, la direction de la paroisse a adouci sa position, et moyennant quelques aménagements pour ne pas déranger les cultes ou autres rassemblements prévus, elle a donné son feu vert pour une occupation de longue durée. Car certains des sans-papiers sont décidés à rester jusqu'à ce que leur situation dans le canton soit régularisée.

Du côté des organisateurs de la manifestation, le collectif «Bleiberecht» (droit de rester), on se dit prêt à les soutenir aussi longtemps que possible. (ats)

Ton opinion