Actualisé 14.01.2014 à 15:22

Armée suisse

Les segundos sont les recrues les plus motivées

Selon une étude, les soldats d'origine étrangère montrent plus d'intérêt pour la chose militaire que les Suisses de souche. Porter l'uniforme leur permettrait de se sentir mieux intégrés.

de
lüs/dmz

L'enquête de l'EPFZ a été effectuée sur 4800 recrues. Elle démontre que 58,6% des jeunes hommes issus de l'immigration se disent «plutôt» ou «tout à fait» motivés par le service militaire. Leurs collègues suisses de souche n'étaient que 57,2%. Bien que la différence semble faible, elle est néanmoins statistiquement significative, a expliqué l'auteur de l'étude, Tibor Tresch Szvircsev, à la «Neue Luzerner Zeitung». Le chercheur donne l'exemple d'un soldat d'origine turque qui déclarait que sa famille était «extrêmement fière de le voir faire son service militaire.»

La raison principale de cet engouement se trouverait dans la volonté d'intégration: porter l'uniforme leur donne l'impression de réellement faire partie de la société . «Monsieur et Madame Tout-le-monde voient peut être leur jeune voisin, même naturalisé, toujours comme un étranger. S'il porte l'uniforme, leur vision peut changer», analyse Tibor Tresch Szvircsev. L'effet réel du service miliaire sur l'intégration sera toutefois évalué dans une étude plus approfondie. L'EPFZ veut aussi définir comment la part croissante des segundos dans l'armée affecte cette dernière.

Parmi les 4800 recrues interviewées, 64,9% étaient suisses de souche, 27,7% issues de l'immigration et 6,4% n'ont pas souhaité donner leur origine.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!