Actualisé 19.01.2012 à 12:33

ComportementLes serial-killers seraient prévisibles

Une étude californienne a étudié le fonctionnement des tueurs compulsifs. Le passage à l'acte pourrait être anticipé.

de
cst
Le procès du pervers Tchikatilo a tenu en haleine la Hongrie durant l'année 1992.

Le procès du pervers Tchikatilo a tenu en haleine la Hongrie durant l'année 1992.

Les crimes commis par les tueurs en série sont-ils prévisibles? De récentes recherches scientifiques tendraient à l'affirmer selon le site d'information Slate.

Les auteurs de l'étude se sont intéressés au cas du serial-killer Andrei Tchikatilo (exécuté en 1994) violeur et anthropophage. Soupçonné d'être à l'origine de plus d'une cinquantaine de disparitions entre 1978 et 1990 en Ukraine, le Russe agissait de manière imprévisible et irrégulière. En étudiant de près son itinéraire et la fréquence de ses forfaits, les spécialistes ont établi un diagramme mathématique.

Similaire à un algorithme, le graphique permet de distinguer les périodes «à risque» des périodes durant lesquelles le prédateur est «au repos». Le magazine Forbes affirme que l'excitation provoquée par le passage à l'acte est mesurable et que des paliers peuvent ainsi être observés.

Ces constatations devraient servir à interrompre plus rapidement les criminels dans leurs dérives affirment les experts.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!