Football - Challenge League: Les Servettiens manquent le coche
Actualisé

Football - Challenge LeagueLes Servettiens manquent le coche

Les Genevois n'ont pas réussi la passe de quatre hier soir à la Praille. Schaffhouse a obtenu le nul qu'il était venu chercher.

par
Marc Fragnière
Genève

Le vent en poupe, Servette entendait profiter de la défaite de Wohlen contre Lugano (0-2) pour partager le fauteuil de leader avec les Tessinois. Faute d'avoir su passer l'obstacle schaffhousois, les «grenat» devront patienter avant d'éventuellement parvenir à leurs fins. Un brin de maladresse, un arbitrage pas toujours favorable – M. Schnyder est probablement la seule personne présente à la Praille à ne pas avoir aperçu le tirage de maillot sur Roux à la 34e – et surtout un grand Franck Grasseler ont eu raison des ambitions servettiennes.

Venus pour ne pas perdre, les hommes de Maurizio Jacobacci ont réussi leur pari. Bien regroupés derrière, ils ont empêché les Genevois de monter trop souvent à l'abordage en première mi-temps avant de limiter les dégâts en seconde période. Incapables le plus souvent de fausser compagnie à leurs cerbères, les protégés de Kevin Cooper ont longtemps vu leurs entreprises réduites à néant. Il faut dire qu'ils ont par trop souvent tenté de passer par le centre en délaissant les ailes. Difficile dès lors de vouloir bouger le bloc compact proposé par les Schaffhousois. Et lorsque les Servettiens parvenaient à se jouer de leurs adversaires, le gardien Grasseler se retrouvait sur la route. Cela a été le cas dès la première minute lorsqu'il a sauvé devant Gazzetta admirablement servi par Bua. Le dernier rempart des visiteurs a ensuite régulièrement remis le couvert pour le désespoir des Genevois.

DUR. C'est Schaffhouse qui a marqué le premier par Tadic, à la 65e. Bien lancé par Facchinetti, l'ex-Servettien a astucieusement lobé Müller venu à sa rencontre. A la 76e, le gardien Grasseler s'est déployé pour détourner une frappe puissante de Vonlanthen. Avanzini s'est chargé de tirer le corner qui a suivi. A la réception, Sauthier a profité d'un marquage lâche pour égaliser (77e). En état de grâce, le dernier rempart schaffhousois Grasseler a sauvé par deux fois son camp dans les 10 dernières minutes, s'interposant devant Roux (82e et 88e).

Jocelyn Roux, attaquant de Servette: «Ils nous ont laissé l'initiative du jeu et se sont positionnés très bas. Ensuite, j'ai été victime d'une faute qui avait le poids d'un penalty. S'il avait été sifflé et qu'on avait marqué, la physionomie de la rencontre aurait changé. Les Schaffhousois auraient dû se découvrir. En deuxième période, on prend un but un peu stupide, mais on a su faire preuve du caractère nécessaire pour revenir. On a manqué une opportunité de rejoindre Lugano en tête du classement, mais le championnat est encore long.»

Johan Vonlanthen, ailier de Servette: «On a essayé de mettre la pression jusqu'à la fin pour obtenir les trois points. On s'est ménagé des opportunités pour mettre le 2-1, mais Schaffhouse a tenu. Nos adversaires nous ont privé d'espaces et ils ont finement joué le coup en contre. Si on se réfère au jeu proposé, on aurait mérité bien plus que le point du nul».

Ton opinion