Genève: «Les Services industriels ont trompé les Genevois»
Actualisé

Genève«Les Services industriels ont trompé les Genevois»

Le président du MCG accuse les SIG d'avoir encaissé près d'un milliard de francs sur le dos des clients.

par
Giancarlo Mariani

«J'accuse les Services industriels d'avoir trompé la population», affirme Eric Stauffer. Sur le ton comminatoire d'un Zola, le président du Mouvement Citoyens Genevois (MCG) précise aussitôt: «Pendant de nombreuses années, la régie a obtenu 50% de rabais sur la facture d'achat d'électricité sans jamais en faire bénéficier les usagers. Elle a ainsi encaissé près d'un milliard de francs sur leur dos.»

Pour faire toute la lumière, le député a déposé une motion le 20 août auprès du Grand Conseil. Son titre? «Où est passé le milliard encaissé par les SIG?»

Daniel Mouchet se défend: «Je trouve ces accusations un peu cavalières.» Le président du Conseil d'administration des SIG argumente, mais sans démentir. «C'est vrai que pendant une douzaine d'années, nous avons acheté l'électricité produite notamment par Energie Ouest Suisse à bon marché. Mais rien ne permet d'affirmer que l'économie réalisée se monte à un milliard. Reste que cet accord nous a permis notamment de nous désendetter.

La dette est ainsi passée de plus d'un milliard en 1998 à près de 250 millions de francs en 2007.» Mais de quelle manière les Genevois en ont-ils bénéficié? «Nous avons toujours gardé les tarifs les plus bas possible», affirme-t-il. «Même après l'augmentation de 30% en moins d'un an, Genève se situe tout à fait dans la moyenne nationale», conclut Daniel Mouchet.

Ton opinion