Zurich: Les sexboxes se sont bien établies en deux ans
Actualisé

ZurichLes sexboxes se sont bien établies en deux ans

Après deux ans et un départ mitigé, les sexboxes ont fini par s'établir dans le milieu de la prostitution à Zurich.

1 / 13
24.11 Un politicien veut installer des «sexboxes» à Bâle, en se basant sur le modèle zurichois.

24.11 Un politicien veut installer des «sexboxes» à Bâle, en se basant sur le modèle zurichois.

Keystone
20.09 Le site strichplatz.ch, créé pour que les clients des sexboxes partagent leurs expériences, est sujet à des dérives sexistes.

20.09 Le site strichplatz.ch, créé pour que les clients des sexboxes partagent leurs expériences, est sujet à des dérives sexistes.

Digitalzh
16.08 Samedi soir, les filles de joie n'ont pas eu beaucoup de travail.

16.08 Samedi soir, les filles de joie n'ont pas eu beaucoup de travail.

20 Minuten

Les sexboxes à Zurich accueillent chaque soir presque autant de travailleuses du sexe que le Sihlquai, route depuis interdite à la prostitution à cause des nuisances.

La situation sur le Sihlquai, reliant la gare centrale à l'ouest de la ville, était devenue intenable. Pour résoudre le problème, les autorités y ont interdit la prostitution et ouvert en remplacement les premières sexboxes de Suisse, le 26 août 2013.

Aujourd'hui, entre 25 et 30 travailleuses du sexe y offrent leurs services chaque soir, contre seulement 15 il y a un an, indique la ville de Zurich mercredi. A titre de comparaison, en moyenne 32 femmes déambulaient sur le Sihlquai. (ats)

Ton opinion