Zoo de Bâle: Les singes gambadent en plein air

Actualisé

Zoo de BâleLes singes gambadent en plein air

Inauguré jeudi, le «pavillon Geigy» est relié à la maison des singes du Zoo de Bâle. Les grands primates peuvent enfin gambader dans un parc extérieur.

Des espaces de 16 mètres de haut, une végétation qui rappelle la jungle: les grands singes du Zoo de Bâle disposent désormais d'un important parc extérieur. Le «pavillon Geigy», directement relié à la maison des singes, a été inauguré jeudi après deux ans de travaux.

Le nouveau parc ressemble à un immense chapiteau dont le toit est en filets plutôt qu'en bâches. Il est divisé en cinq enclos aménagés avec différents substrats, comme de la terre, du sable ou des copeaux de bois et est traversé par un ruisseau.

Les cinq espaces sont conçus pour pouvoir communiquer entre eux ainsi qu'avec les espaces internes de la maison des singes, décrit le zoo dans un communiqué. Orangs-outans, chimpanzés et gorilles auront accès à tour de rôle aux différents enclos.

Pour les orangs-outans, le zoo a installé un dispositif inédit: de hautes tiges en fibre de verre rappelant les bambous sur lesquels ils se balancent en liberté. Au total, le parc offre aux grands singes un volume cent fois plus grand qu'avant, a indiqué le directeur du zoo Olivier Pagan.

Reconnaissance mondiale

Avec l'inauguration du pavillon Geigy, le renouvellement de l'installation pour les grands singes est officiellement terminée. L'an dernier, la maison des singes, datant de 1969, avait été rouverte après deux ans de rénovation.

L'installation du «Zolli» établit de nouveaux standards de qualité, a salué le président de l'union mondiale des zoos Jörg Junold, présent à la cérémonie.

Au total, le projet a coûté 30 millions de francs. Il a été exclusivement financé par des dons. La fondation Eckenstein-Geigy a contribué à hauteur de 25 millions de francs.

(ats)

Ton opinion