Suisse: Les skieurs manquent de condition physique
Actualisé

SuisseLes skieurs manquent de condition physique

Les jeunes courent un risque accru d'accident en raison de la recherche du grand frisson ou de la dynamique de groupe.

Pas besoin de faire du ski acrobatique pour se blesser sérieusement...

Pas besoin de faire du ski acrobatique pour se blesser sérieusement...

Keystone

Les Suisses suivent bien les règles sur les pistes de ski, mais leur condition physique est souvent insuffisante. Le test lancé l'an dernier par la Suva le révèle. Chez les jeunes skieurs et snowboardeurs, le risque d'accident est accru.

Depuis son lancement, 34'000 personnes ont participé au test de la Suva pour les sports de neige, indique mercredi la Caisse nationale d'assurance accident. Au chapitre des bonnes nouvelles, cet outil montre que les Helvètes ont un comportement exemplaire sur les pistes: ils respectent les règles, font attention aux autres et estiment disposer d'une bonne technique.

Au chapitre des mauvaises nouvelles, les jeunes courent un risque accru d'accident en raison de la recherche du grand frisson ou de la dynamique de groupe, notamment. «Il faut apprendre à dire 'non'. Pour de nombreux jeunes, la reconnaissance au sein du groupe l'emporte sur l'appréhension ressentie avant un saut ou une descente à pleine vitesse», explique Samuli Aegerter, chef de campagne à la Suva.

Faire du sport en dehors des pistes

De manière plus générale, l'assureur appelle les skieurs et snowboardeurs à améliorer leur condition physique. Le test révèle en effet un risque accru par manque de condition chez près d'un participant sur cinq (18%).

«Nous sous-estimons souvent à quel point le ski et le snowboard sont des sports physiques. Ils sollicitent énormément la musculature latérale du dos et celle des jambes», souligne Samuli Aegerter, cité dans le communiqué de la Suva. «Nous conseillons aux amateurs de glisse de pratiquer une activité physique avant et pendant la saison d'hiver, soit dans une association sportive, soit dans un centre de fitness.»

Test de fitness

Autre alternative, la Suva propose un test de fitness de 5 à 10 minutes à réaliser régulièrement. Il est disponible sur la page en ligne suva.ch/fr-ch/materiel/outils-et-tests/fitnesstest.

Il s'agit par exemple de se mettre en position de recherche de vitesse à ski pendant le plus longtemps possible. Les différents exercices permettent d'évaluer la musculature du dos et des jambes.

Quant au test de la Suva pour les sports de neige, il pose une cinquantaine de questions correspondant aux différents critères de risque pour les pistes, les snowparks ou le freeride. Il attribue à chacun un profil personnel en fonction de ses réponses, parmi douze types de comportements possibles. Il donne aussi des conseils permettant de limiter son risque d'accident.

Chaque année, plus de 33'000 personnes salariées se blessent sur les pistes. Neuf accidents sur dix survient sans qu'une autre personne ne soit impliquée. Les accidents de sports de neige coûtent 274 millions de francs par an aux assureurs. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion