Union européenne: Les Slovaques abandonnent la couronne pour passer à l'euro
Actualisé

Union européenneLes Slovaques abandonnent la couronne pour passer à l'euro

La Slovaquie est devenue dans la nuit de mercredi à jeudi le 16e pays de l'Union européenne à adopter l'euro.

Elle espère voir la monnaie unique atténuer l'impact de la crise financière et rapprocher Bratislava des grandes économies européennes.

Dans la capitale, environ 100 000 badauds, dont de nombreux touristes, se sont rassemblés mercredi vers minuit sur la place principale pour voir un grand feu d'artifice aux couleurs européennes marquer à la fois le changement d'année, le passage de l'ancien pays communiste à l'euro et le dixième anniversaire de la monnaie européenne.

"Un adieu peut aussi être beau, comme le dit une chanson slovaque, et c'est ce que nous vivons aujourd'hui", a déclaré le Premier ministre de gauche Robert Fico. Il a ensuite retiré des euros dans un distributeur installé pour l'occasion au parlement slovaque.

"Beaucoup payent déjà en euros", a déclaré Lucia, une vendeuse de rue de 24 ans, qui offrait par un froid glacial son vin chaud à 1,5 euros le verre. Deux étudiants, David and Laco, sillonaient la foule colorée et joyeuse, en offrant leurs baisers un euro pièce tandis qu'un orchestre tzigane jouait à la tribune l'air des adieux.

La Slovaquie a devancé plusieurs autres pays d'Europe de l'Est plus grands qu'elle: la Pologne, la Hongrie et la République tchèque notamment. Elle sera probablement pour longtemps le dernier pays de la région à adopter l'euro, étant donné les difficultés économiques actuelles.

Comme les autres capitales d'Europe de l'Est, Bratislava a, depuis son entrée dans l'Union européenne en 2004, échangé ses mornes façades héritées de l'ère communiste pour des restaurants et boutiques de luxe. Mais les 5,4 millions d'habitants du pays n'en seront pas moins les plus pauvres de la zone euro. Le PIB par habitant de la Slovaquie s'élève à 71% de la moyenne de l'UE.

De nombreux Slovaques espèrent que la monnaie unique engendrera de la croissance en attirant des entreprises étrangères et permettra au pays de rattraper son retard sur l'Europe de l'Ouest. L'entrée dans l'eurozone vient couronner pour la Slovaquie une décennie de mutations, qui l'ont fait passer du statut de retardataire à celui de moteur de la croissance européenne.

Le pays a connu une croissance de 10,4% en 2008. Le gouvernement table sur 4% en 2009 malgré la récession qui affecte les grandes économies européennes.

(ats)

Ton opinion