Election du Conseil d'Etat genevois: Les socialistes partent avec un ticket homme-femme

Actualisé

Election du Conseil d'Etat genevoisLes socialistes partent avec un ticket homme-femme

Réunis samedi en congrès, les socialistes genevois ont décidé de présenter un ticket homme-femme à l'élection du Conseil d'Etat de l'automne prochain.

Le maire de Genève Manuel Tornare, dont la candidature à la candidature avait surpris et fait grincer des dents dans les rangs du parti, n'a pas fait illusion longtemps. Le magistrat a quitté la scène à l'issue du premier tour de scrutin, après avoir constaté le peu de soutien dont il disposait.

La parité avant tout

Le maire de Genève n'a ainsi pas barré la route à une candidate, comme certains le craignaient. «Vous avez voulu une femme, vous aurez une femme», a déclaré M. Tornare lors de l'annonce de son retrait. Le magistrat a rappelé qu'il n'avait nullement l'intention de quitter le parti pour faire cavalier seul en automne.

Le sortant Charles Beer, responsable du Département de l'instruction publique (DIP), a été choisi au premier tour déjà. Il a recueilli 251 voix sur 360. Il aura en revanche fallu un deuxième tour pour désigner qui serait la candidate qui l'accompagnerait sur le ticket socialiste.

Laurence Fehlmann Rielle s'étant, comme Manuel Tornare, retirée de la course à l'investiture, il ne restait plus sur les rangs que Véronique Pürro et sa collègue députée au Grand Conseil Anne Emery- Torracinta. Au second tour, la première a récolté 196 voix, alors que la seconde a dû se contenter de 152 suffrages.

Deux sièges à défendre

Véronique Pürro, 42 ans, tentera l'automne prochain de conserver le siège laissé vacant par Laurent Moutinot, l'actuel chef du Département des institutions. Les socialistes genevois sont conscients que la tâche ne sera pas aisée. Véronique Pürro est la belle-fille de Christiane Brunner, figure emblématique du parti.

Actuellement, le Conseil d'Etat genevois dispose d'une majorité de gauche. Il est composé de deux socialistes, deux Verts, un libéral, un radical et un démocrate-chrétien.

(ats)

Ton opinion