Actualisé 23.01.2007 à 19:17

Les soldats éthiopiens commencent à quitter la Somalie

MOGADISCIO - Les soldats éthiopiens, dont la puissance militaire a été cruciale pour aider le gouvernement somalien à chasser la milice islamique, ont commencé à se retirer du pays mardi.

Le porte-parole du gouvernement somalien, Abdirahman Dinari, a rappelé la contribution de l'Ethiopie au départ des miliciens de Mogadiscio et de la majeure partie du sud du pays. Mais il a souligné qu'il était temps pour les soldats d'Addis Abeba de partir.

«Depuis aujourd'hui, les troupes éthiopiennes ont commencé à se retirer de la Somalie. Nous sommes reconnaissants du rôle important qu'ils ont joué dans le rétablissement de l'ordre dans le pays», a explique Abdirahman Dinari. Le porte-parole du gouvernement éthiopien, Zemedkun Tekle, a confirmé le retrait, sans autres précisions.

L'intervention de l'Ethiopie le mois dernier a permis une avancée militaire importante. Sans les chars et avions de combat d'Addis Abeba, le gouvernement somalien contrôlait une seule ville et ne pouvait pas entrer dans la capitale, aux mains de l'Union des tribunaux islamiques.

Reste que la situation est loin d'être sous contrôle dans ce pays de la Corne de l'Afrique, où subsistent les rivalités ethniques, le ressentiment à l'égard du voisin éthiopien et la menace que représentent toujours les miliciens.

Ce retrait souligne la nécessité de déployer une force de maintien de la paix dans le pays. Le conseil paix et sécurité de l'Union africaine a approuvé l'envoi d'environ 8.000 soldats pour une mission de six mois qui pourrait ensuite céder la place aux casques bleus.

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!