Actualisé

AgendaLes sorties cinéma du 5 octobre 2016

Toutes les bandes-annonces des nouveaux films sur les écrans en Suisse romande sont ici.

par
Catherine Magnin
photo: DR

«Bridget Jones Baby», de Sharon Maguire:

Retrouvez notre critique ici

«Le ciel attendra», de Marie-Castille Mention-Schaar:

Retrouvez notre critique ici

«Comancheria». de David Mackenzie:

Retrouvez notre critique ici

«Une vie entre deux océans», de Derek Cianfrance:

Tom (Michael Fassbender), gardien de phare, et sa femme Isabel (Alicia Vikander) vivent sur une île. Un jour, dans un canot échoué, ils trouvent un homme mort et un bébé. Ça tombe bien, Isabel ne peut pas en avoir. Pourtant, il a une vraie maman, cet enfant... Le bonheur et ce qui l'empêche, tel est le coeur

de ce drame très classique, heureusement habité par des comédiens hors pair.

***

«Aquarius», de Kleber Mendonça Filho:

Dans l'immeuble Aquarius, à Recife, en bordure de l'océan, vit une dame aisée, élégante et cultivée, ancienne critique musicale. Clara (Sonia Braga) est même la dernière à vivre là, tous les autres appartements ayant été rachetés par un promoteur aux méthodes agressives. Elle fait de la résistance, tout en se remémorant son passé, ses amours, ses maladies... Portrait d'une femme épanouie, tableau d'un pays sclérosé dans ses dysfonctionnements, «Aquarius» est une oeuvre étonnante et captivante.

***

«Innocence of Memories», de Grant Gee:

Avez-vous lu «Le musée de l'innocence», d'Or­han Pamuk, histoire d'amour fou entre un Stambouliote et sa cousine? Connaissez-vous le musée du même nom, que l'écrivain conçut en même temps qu'il rédigeait le roman? Voilà ce que propose de découvrir Grant Lee, dans un savant mélange de fiction et de documentaire. Sa caméra déambule dans l'Istanbul moderne en écho à l'oeuvre de Pamuk, avec une poésie visuelle et verbale qui donne envie de visiter les musées de l'artiste turc. Sur papier ou sur place.

***

«Miss Peregrine et les enfants particuliers», de Tim Burton:

Jacob (Asa Butterfield) peut voir les monstres! Ce pouvoir l'apparente à la série de personnages hors du commun dont il fait la connaissance dans le nouveau film de Tim Burton. Voilà une intrigue qui fait penser à «X-Men»... Adapté d'un roman de Ransom Riggs, «Miss Peregrine» rime avec récit initiatique sur fond d'acceptation de ses différences. Burton illustre cette fantaisie de façon chatoyante mais un peu superficielle.

**

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!