Genève: Les soutiens aux livreurs de Smood protestent devant la Migros

Publié

GenèveLes soutiens aux livreurs de Smood protestent devant la Migros

Plusieurs partis et syndicats ont dénoncé la précarité des employés de l’entreprise de livraison. Ils ont réclamé que son partenaire Migros agisse.

par
Léonard Boissonnas
L’action de soutien, avec plusieurs partis politiques et syndicats représentés, a été menée devant les locaux de la Migros de la rue de Carouge.

L’action de soutien, avec plusieurs partis politiques et syndicats représentés, a été menée devant les locaux de la Migros de la rue de Carouge.

leo/20 min

«C’est la convention collective de travail de la misère!», s’est exclamé un livreur de Smood, ce jeudi devant la Migros de la rue de Carouge. Un comité de soutien à une partie du personnel genevois de l’entreprise de livraison, composé notamment de plusieurs syndicats et de partis de gauche, s’est réuni devant la succursale du géant orange avec quelques livreurs. Ils ont critiqué des conditions de travail «inacceptables» et la récente convention collective (CCT) conclue «en catimini» par Smood et le syndicat Syndicom. Cette CCT n’est pas le résultat d’une «consultation sérieuse», a expliqué Pablo Cruchon, représentant d’Ensemble à gauche dans le comité de soutien, critiquant un délai trop court, sans possibilité de se réunir, ou des réponses pas anonymisées. 

Des recommandations pas suivies


Les soutiens ont pointé que certaines recommandations de la Chambre genevoise des relations collectives de travail (CRCT), émises en février, n’ont pas été suivies. Ils évoquent un minimum de 17 heures de travail garanti par semaine, un respect du salaire minimum «véridique» ou le paiement des temps d’attente et de livraison. 

D’autres actions à venir


Pour eux, le géant orange, en tant qu’«actionnaire principal de Smood» et qui «se targue d’avoir des valeurs», doit intervenir auprès de l’entreprise et mettre fin à «l’exploitation des travailleurs». D’autant que Migros-Genève s’était engagée, selon eux, à respecter les recommandations de la CRCT. A défaut, d’autres actions pourraient suivre, a averti le comité de soutien.

Migros balaie les critiques

Contactée, Migros-Genève précise être actionnaire minoritaire de Smood. Elle dit saluer la conclusion d’une CCT «avec un partenaire social de renom et de référence dans le secteur de la logistique, Syndicom.» Cette convention, «juste et équitable», a été approuvée par 94% des livreurs qui se sont exprimés lors de la consultation, souligne encore la société coopérative. De plus, «les partis politiques ont été invités à réagir et à prendre position suite aux recommandations de la CRCT. A notre connaissance, aucun retour n’a été fait à ce jour.»



Ton opinion

12 commentaires