Les sponsors ont payé les coûts supplémentaires du 1er Août
Actualisé

Les sponsors ont payé les coûts supplémentaires du 1er Août

La fête du 1er Août sur le Grütli a engendré un surcoût de 103 000 francs pour la ville de Lucerne.

Les sponsors Johann Schneider-Ammann et Nicolas G. Hayek ont payé cette somme.

Les coûts pour assurer la sécurité des participants à la fête se sont montés en tout à 220 000 francs, a indiqué la ville de Lucerne lundi. Une bonne moitié correspond aux coûts de police normaux lors des fêtes du 1er Août.

Lucerne était le seul point de départ pour se rendre sur le Grütli. Les participants y sont montés sur des bateaux. Longtemps la fête du 1er Août avait été incertaine, car aucun canton autour du lac des Quatre-Cantons ne voulait mettre un port à disposition. Lucerne avait accepté après que des sponsors s'étaient engagés à payer les frais supplémentaires.

Plainte pénale

En délivrant des tickets pour accéder à la prairie du Grütli, les organisateurs de la fête ont une nouvelle fois réussi cette année à empêcher les néonazis de s'y rendre. 300 extémistes de droite se sont toutefois réunis environ une semaine plus tard sur le Grütli.

Ce rassemblement, lors duquel des discours ont été tenus, pourrait avoir des conséquences judiciaires. Le chef de la police criminelle uranaise, Ruedi Huber, a confirmé lundi à l'ATS une information de la «SonntagsZeitung» selon laquelle la police uranaise a porté plainte pour infraction à la loi antiracisme.

Un juge d'instruction doit maintenant décider s'il ouvre une procédure et contre qui, a expliqué M. Huber. (ats)

Ton opinion