22.06.2020 à 16:06

Zurich

Les squatteurs agacent le voisinage avec leur fête bruyante

Des activistes, virés il y a un mois du terrain de Juch à Zurich, ont élu domicile samedi dans des appartements vides.

de
Daniel Graf/ofu
1 / 6
20 minutes
20 Minuten
20 Minuten

«Vous vouliez de l’argent, voilà l’embrouille!» ou encore «Occupé!» des slogans écrits en grosses lettres sur des draps blancs ont été accrochés aux balcons de quatre appartements de Zurich-Altstetten. Plusieurs dizaines de squatteurs ont pris possession de logements vides, appartenant à un fonds de placement immobilier, samedi soir. Sur l’une des portes, ces activistes d’extrême gauche ont accroché une lettre expliquant que l’occupation était une réaction directe à leur expulsion du terrain de Juch, il y a un mois, par la police municipale de Zurich. Ils avaient été forcés de quitter l’ancien centre de requérants d’asile parce que la ville avait loué le terrain à l’entreprise HRS. Celle-ci compte y construire le nouveau stade des ZSC-Lions.

Le voisinage n’a pas apprécié l’arrivée de squatteurs. Un des habitants raconte: «Ils ont fait la fête jusqu’à 6h du matin. La musique était très forte. Mes enfants avaient peur.» Un couple de retraité affirme: «C’est la manière dont ils agissent qui nous dérange. Au lieu de demander et de discuter, ils s’approprient les lieux et laissent plein de déchets en partant. C’est inacceptable.»

Tapage nocturne

La police municipale s’est rendue samedi soir à Zurich-Altstetten sans intervenir. Dans un communiqué de presse envoyé dimanche, les forces de l’ordre écrivent: «Sur place, les agents ont constaté que plusieurs dizaines de personnes occupaient les logements et la cour intérieure de l’immeuble. Les individus étaient visiblement en train de faire la fête. Comme nous n’avons pas pu contacter les propriétaires des logements, nous avons renoncé à une intervention. En revanche, nous avons reçu plusieurs plaintes pour tapage nocturne.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
43 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Ridicules à souhait

23.06.2020 à 13:41

Et on retrouve ces enfants gâtés dans toute les manifs pour cracher allègrement sur les boomers qui les ont élevés. Alternatif aujourd’hui ne veux plus rien dire, c’est juste faire du bruit pour faire du bruit.

Ange 1 et Démon 0

23.06.2020 à 13:04

Depuis 20- 30 ans les gens ne savent plus faire la fête sans hurler comme des démons avec du rapt pour cerveau en boîte de conserve ,je me rappel dune belle époque on étais autour d'un feu au chantais et certain de la guitare et on échangeaient normalement... il y a seulement 40 ans... !!!

Thierry Morges

23.06.2020 à 09:54

Et le fameux slogan : mais que fait la police