Berne: Les squatteurs ont quitté leur arbre
Actualisé

BerneLes squatteurs ont quitté leur arbre

Un nombre indéterminé de personnes, virées des deux maisons qu'elles occupaient, avait trouvé un nouveau refuge. Elles en sont descendues mercredi matin.

par
dmz
1 / 11
08.09 Un jour après l'évacuation des squatteurs, installés dans un arbre à Breitenrain (BE), les façades de deux filiales Migros ont été aspergées de peinture par des inconnus. Le distributeur a porté plainte.

08.09 Un jour après l'évacuation des squatteurs, installés dans un arbre à Breitenrain (BE), les façades de deux filiales Migros ont été aspergées de peinture par des inconnus. Le distributeur a porté plainte.

DR
Lecteur reporter
Un filiale Denner a également été touchée.

Un filiale Denner a également été touchée.

Lecteur reporter

Vers 7h mercredi martin, la police est intervenue en masse pour déloger des squatteurs, installés dans un arbre à Breitenrain (BE) en face des deux maisons qu'ils avaient dû quitter la semaine passée.

Les occupants ont visiblement été surpris de cette intervention et n'ont eu d'autre choix que d'accepter de grimper dans les nacelles dénichées par les autorités, explique la «Berner Zeitung». «L'évacuation s'est déroulée sans incident majeur», a précisé Jolanda Egger, porte-parole de la police cantonale bernoise.

Les militants devaient quitter leur nouvelle maison mardi. Migros, propriétaire des lieux, a essayé de négocier avec eux, en vain. L'entreprise avait alors déposé une plainte pour violation de propriété. Par ailleurs, le distributeur était dans l'incapacité d'assurer la sécurité des squatteurs. Enfin, plusieurs résidents du quartier se sont plaints du bruits et des passants auraient été bombardés avec des fruits.

Les maisons qu'ils occupaient auparavant sont destinées à la démolition. Un magasin et 50 appartements doivent être construits à la place. Les squatteurs dénonçaient ce projet.

Ton opinion