MWC : Les start-up de l'ombre se dopent aux algorithmes

Publié

MWC Les start-up de l'ombre se dopent aux algorithmes

Dans un pavillon annexe du salon du mobile, de jeunes entrepreneurs tentent de séduire les investisseurs avec une dose marquée d'intelligence artificielle.

par
Laurent Favre
Barcelone

L'intégration d'algorithmes est presque devenue la norme au sein des start-up qui aspirent au succès. Le jeu de robotique interactif Artibo représente cette tendance et bien au-delà. Il propose aux enfants de se familiariser dès le plus jeune âge avec le codage et l'intelligence artificielle. Ces compétences sont «de plus en plus importants dans le monde technologique avancé dans lequel nous vivons», martèlent ses responsables qui enchaînent les entretiens dans le pavillon 4YFN, antichambre du Mobile World Congress consacré aux start-up.

Issue d'une campagne réussie sur Kickstarter, la firme sud-coréenne Cubdroid est déjà bien avancée. Dans la lignée du robot Cozmo, son équipement de robotique favorise la créativité avec des modules sans fil: élément motorisé, caméra, écran LCD, microphone ou encore haut-parleur. Les enfants font leurs gammes en combinant les blocs, avant de pouvoir se frotter avec un programme d'IA en ligne plus avancé.

De nombreuses start-up présentes au pavillon 4YFN ont aussi parié sur l'intelligence artificielle, à commencer par Twlya et Neurafy, spécialisées dans l'aide à la création de chatbots pour les entreprises. Les algorithmes sont aussi très présents dans la santé avec le régime nutritif personnalisé selon son ADN (BioInnove) ou la vérification préliminaire de symptômes pathologiques (Wtswrng?, de Mangrana Ventures).

On retrouve aussi de grands classiques, comme la mise en relation du bon candidat avec le bon recruteur ou employeur (Wisar, Talentoo). Plus colorée, l'app Wat.tl applique un algorithme pour afficher un mur virtuel où s'affichent les vidéos sociales les plus populaires du moment.

Et l'intelligence artificielle sert même à la veille de start-up grâce Innospot. Ce service promet aux investisseurs de faciliter leur recherche de la perle rare.

Ton opinion