08.02.2019 à 06:00

Valais

Les stations draguent les fans de peau de phoque

Un «rando parc» a ouvert à Nendaz, dans les traces de plusieurs autres stations. La pratique fait de plus en plus d'adeptes.

de
Pauline Rumpf

Sous un soleil qui rendrait jaloux les habitants de la plaine, la station des 4-Vallées a inauguré mercredi son espace balisé pour randonneurs à skis. Si la pratique est ancienne, les parcours sécurisés fleurissent aux abords des domaines skiables romands: Crans-­Montana, Torgon, le val d'Anniviers, les Portes-du-Soleil ou encore Les Diablerets disposent désormais de «rando parcs».

«L'an dernier, près de 30% des questions qu'on a reçues étaient liées à la peau de phoque, explique Baptiste Constantin, directeur de Nendaz Tourisme. On a donc décidé de mettre sur pied ces itinéraires sécurisés pour répondre à la demande des débutants, mais aussi des amateurs de performance, comme ceux qui se préparent pour la Patrouille des glaciers.»

Tracés proches des pistes

Histoire de ne pas être trop dépaysé, les tracés ne s'éloignent que peu des pistes et chacun aboutit à un restaurant. La descente étant damée, elle parlera toutefois moins aux mordus de poudreuse et de solitude, mais rassurera les novices. Les chemins sont fermés en cas de risque d'avalanche, et contrôlés ou adaptés à chaque nouvelle chute de neige par le garde forestier et son équipe.

Il a fallu à peine six mois et 20'000 francs pour passer de la feuille blanche à l'ouverture, grâce à une bonne répartition des tâches et à un cadre légal très souple, au contraire de celui qui entoure le VTT ou les balades piétonnes. Vu l'entretien minime que nécessitent ces parcours, ils sont 100% gratuits.

Concentrer les nuisances pour la faune

Toute incursion dans la nature est une nuisance pour la faune, rappelle Nicolas Wüthrich, porte-parole de Pro Natura. «En hiver, si un animal doit griller ses réserves pour fuir, le dérangement peut lui être fatal.» Toutefois, sur des chemins tracés de façon responsable, hors des forêts ou sur des chemins existants, le problème est moindre, car les nuisances sont concentrées. Les itinéraires de Nendaz contournent d'ailleurs une zone de protection de la faune.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!