Marché du lait: Les stocks de beurre sont vides, Migros doit importer
Actualisé

Marché du laitLes stocks de beurre sont vides, Migros doit importer

Pour être sûr d'avoir assez de réserves pour Noël, le géant orange fait venir du beurre d'Allemagne et de Belgique.

par
Yannick Weber
Du beurre belge et allemand garnissent temporairement les rayons des supermarchés.

Du beurre belge et allemand garnissent temporairement les rayons des supermarchés.

DR

La petite étiquette accolée à des plaques de beurre vendues chez Migros a fait hurler des internautes. On y lit qu'il y a une «pénurie de matières premières» et que le produit est temporairement importé de l'Union européenne. «La crème n'est actuellement disponible que de façon très limitée en raison des faibles livraisons de lait», répond l'entreprise aux internautes. «C'est la première fois depuis plus de dix ans que nous devons en importer», ajoute son porte-parole Tristan Cerf.

«Chez nous, producteurs, on nous dit qu'il y a trop de lait. Je compte sur vous pour ne pas acheter du beurre étranger», s'est insurgé un internaute. Si les livraisons de lait ont diminué, selon Migros, sa production n'a pourtant que peu évolué par rapport à l'an dernier. «Le marché du lait est stable. La production a été un peu plus basse que l'année passée, mais pas assez pour être à l'origine d'un éventuel manque de beurre dans un magasin», estime Reto Burkhardt, porte-parole des Producteurs Suisses de Lait.

«Les stocks sont vides»

La Suisse avait il y a encore quelques années des stocks de beurre en abondance. Mais ceux-ci ont progressivement diminué et des mises en garde contre une pénurie avaient été lancées. «Aujourd'hui, les stocks sont vides», confirme Peter Ryser, gérant de l'Organisation sectorielle pour le Beurre, qui ajoute que le marché de la crème est effectivement très serré.

Si la Suisse produit assez de lait, comment a-t-on pu en arriver là? Certaines voix pointent du doigt une planification mal maîtrisée par certains distributeurs. Si Migros importe, c'est moins parce qu'il manque de beurre que pour être certain d'en avoir assez pendant la période des fêtes, où la demande est très importante. D'autant que chez son principal concurrent Coop, «nous n'avons pas besoin d'importer du beurre européen», assure sa porte-parole Rebecca Veiga. Mais que les consommateurs se rassurent: Migros propose toujours, dans son assortiment, ses habituelles marques de beurre suisse.

La même chose l'année prochaine?

La situation ne semble pas inquiéter Peter Ryser outre mesure: il rappelle également que décembre est un mois à forte demande et que les importations menées par Migros ne sont que temporaires. «On devrait revenir à la normale dès le début de l'année prochaine», confirme Tristan Cerf. Ce manque ne présage par ailleurs pas forcément que la situation sera similaire en décembre prochain. «On ne peut pas prévoir. Tout dépend de la demande et de la production laitière qui peut fluctuer chaque année», note Peter Ryser.

Ton opinion