Actualisé 07.02.2008 à 19:57

Les Stones ouvrent la Berlinale

Le film que leur a consacré Martin Scorsese, «Shine a light», a été dévoilé en prologue à la compétition pour l'Ours d'or.

Vingt-et-un films du monde entier se disputent le prestigieux prix remis la veille de la clôture du festival (7-17 février).

Mais jeudi la présence de Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ron Wood à la projection de gala de «Shine a light» en avant-première mondiale et hors compétition provoquait une véritable fièvre dans la capitale allemande.

Ce documentaire de deux heures mêle interviews, images d'archives et captation, avec un vaste dispositif de caméras, d'un concert donné à New York à l'automne 2006.

Edition musicale

«Plus musicale que politique» cette année selon son directeur artistique Dieter Kosslick, cette 58e édition accueille en outre un documentaire sur la rockeuse Patti Smith et un autre sur le groupe Crosby, Stills, Nash & Young.

Elle s'ouvre aussi aux populaires productions chantées de Bollywood en programmant le film indien «Om Shanti Om» et son bel acteur Shah Rukh Khan, devenu une star mondiale avec le succès de «Devdas».

Après le rock et les paillettes, la compétition démarrera vendredi avec les deux premiers films dévoilés au public: «In Love We Trust» du Chinois Wang Xiaoshuai, qui relate la lutte d'une mère pour sauver son enfant atteint de cancer, et surtout «There Will be Blood» de l'Américain Paul Thomas Anderson.

Inspiré par le roman homonyme d'Upton Sinclair, ce passionnant cinquième film d'Anderson - après «Boogie nights», «Magnolia»... - est une fresque épique sur les débuts de l'industrie pétrolière en Californie à la fin du XIXe siècle.

Comme Cannes et Venise, la Berlinale mise sur le glamour, en accueillant des vedettes. Cette année sont attendues Julia Roberts, à l'affiche de «Fireflies in the Garden», ainsi que Scarlett Johansson et Natalie Portman, deux soeurs dans «The Other Boleyn Girl». Penelope Cruz vient avec «Elegy» d'Isabel Coixet, film tiré d'une nouvelle de Philip Roth.

Jury amputé de deux membres

Deux membres du jury ont annoncé jeudi à la dernière minute leur retrait. L'actrice et réalisatrice française Sandrine Bonnaire a annulé au dernier moment sa participation «pour raisons familiales».

Sandrine Bonnaire, 40 ans, est passée l'an dernier derrière la caméra pour un documentaire très remarqué à Cannes, «Elle s'appelle Sabine», consacré à sa soeur autiste.

La réalisatrice danoise Susanne Bier (»Nos souvenirs brûlés», nominée aux Oscars pour «After the wedding») a également changé ses plans pour des raisons cette fois professionnelles. La cinéaste devait partir pour les Etats-Unis à cause d'un événement «imprévu» lié au tournage de son prochain film.

Le jury de la 58e Berlinale est présidé par le réalisateur franco-grec Costa-Gavras, qui avait lui-même reçu l'Ours d'Or du meilleur film en 1990 à Berlin pour «Music Box», avec Jessica Lange. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!