Motocyclisme: Les Suchet sur le podium au Mans
Publié

MotocyclismeLes Suchet sur le podium au Mans

Les Vaudois Sébastien et Valentin Suchet terminent troisièmes de la catégorie superstock aux 24 Heures du Mans.

par
Jean-Claude Schertenleib
Sébastien Suchet (moto No 55) a occupé la tête de la course.

Sébastien Suchet (moto No 55) a occupé la tête de la course.

DR

Ce n’est pas la première fois qu’ils roulent ensemble, mais c’est bien la première qu’ils se retrouvent sur un podium dans une course du championnat du monde d’endurance: Sébastien et Valentin Suchet, accompagnés du Français Guillaume Raymond au guidon de la Honda No 55 du team National Motos, ont terminé les 24 Heures du Mans au sixième rang du classement général, à la troisième place de la catégorie superstock, après avoir occupés la tête de la catégorie.

«Je n’ai aucun regret, c’est mon premier podium dans une course de 24 heures, je ne veux pas gâcher mon plaisir», explique Sébastien Suchet. L’aîné des deux frangins, une valeur sûre de la discipline – il roulait notamment ces dernières années dans la classe reine de l’EWC – avait été remercié par son équipe l’hiver dernier, pour des raisons qui n’avaient rien à voir avec son talent et sa rapidité. «Séb» a retrouvé de l’embauche... grâce à son petit frère Valentin, et cela dans une équipe historique de la discipline, National Motos, qui aligne une Honda en catégorie stock.

«On dit toujours qu’avec des «si», on peut faire beaucoup de choses. Alors oui, nous avons été en tête de la caétégorie, oui, nous avons connu plusieurs soucis (freins, phares, sélecteur de vitesses), mais à chaque fois, nous sommes revenus», reprend Sébastien Suchet, qui disputera cette année l’ensemble des courses du championnat du monde avec son frère Valentin et Raymond. La prochaine, début juin, est d’ores et déjà un événement, puisque c’est le retour au calendrier des mythiques 24 Heures de Spa-Francorchamps, en Belgique.

Pilote de réserve du team officiel Yamaha, le Fribourgeois Robin Mulhauser a finalement participé à cette course sous les couleurs du team polonais Wojcik (abandon), alors que l’Yverdonnois David Chevalier aura été le héros malheureux de la fin de course. Moteur de sa Yamaha cassé à 15 minutes de l’arrivée, Chevalier a poussé sa moto sur près de 4 kilomètres, mais il n’a pas été classé, pour ne pas avoir passé la ligne après le passage du vainqueur.

Ton opinion

1 commentaire