Actualisé 25.03.2012 à 14:04

Sondage international

Les Suisses adorent se rendre à leur travail

Dans un contexte économique tendu, les salariés suisses sont parmi les plus satisfaits de leurs conditions de travail. C'est ce qui ressort d'une enquête réalisée dans 16 pays.

de
Grégoire Corthay
En comparaison internationale, les Suisses sont ceux qui affichent le taux de satisfaction de leur travail le plus élevé de l'enquête.

En comparaison internationale, les Suisses sont ceux qui affichent le taux de satisfaction de leur travail le plus élevé de l'enquête.

Vous êtes heureux de vous rendre au travail chaque matin? Vous n'êtes pas le seul... Les Suisses sont en effet de vrais stakhanovistes. C'est, du moins, ce que relève un récent sondage international sur le thème de l'entreprise idéale. Les résultats mettent en lumière les perceptions et les attentes de salariés de 16 pays à l'égard de leur entreprise et de leur travail.

En comparaison internationale, les Suisses sont ceux qui affichent le taux de satisfaction le plus élevé de l'enquête. 78% des salariés helvétiques sondés estiment que leur entreprise est proche de ce qu'est l'entreprise idéale. Les Suisses devancent les Canadiens et les Américains (72%). Suivent les Belges (4e, 71%) et les Allemands (5e, 67%). A contrario, le taux de satisfaction le plus bas est attribué aux salariés polonais (54%), russes (55%) et roumains (55%).

Les plus motivés

Les Suisses sont également ceux qui sont les plus stimulés par leur travail (90% se sentent «tout à fait» ou «plutôt» motivés). Dans ce classement, ils devancent les Finlandais (84%) et les Belges (83%). Une forte motivation avouée même si les Suisses sont aussi ceux qui concèdent (juste derrière les Allemands) avoir la plus importante charge de travail de tous les sondés. Paradoxal?

Les Helvètes sont également ceux qui affichent la plus grande confiance dans leur entreprise (85%, contre, par exemple, 63% pour les Russes) et les plus satisfaits de leur rémunération (66%).

Sur le podium du plaisir

Au niveau du «plaisir à venir travailler», les Suisses se classent troisièmes, avec 92% de satisfaction. Seuls les Marocains (93%) et les Brésiliens (96%) assurent être plus enthousiastes à bosser. A l'opposé, ce sont les Britanniques (22% de non-satisfaits) et les Français (20% d'aigris) qui sont les moins motivés à se rendre au travail.

L'enquête «L'entreprise idéale» a été réalisée pour le groupe BPI, l'institut du leadership et «L'Express». Elle a été effectuée par l'institut BVA qui a interrogé, du 30 janvier au 10 février 2012, 9145 salariés de 16 pays (Allemagne, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Italie, Maroc, Pologne, Roumanie, Royaume Uni, Russie et Suisse).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!