Les Suisses animent la course, mais sans succès
Actualisé

Les Suisses animent la course, mais sans succès

Privée de médaille pour la première fois depuis quatre ans dans un grand championnat, la Suisse a déçu lors des Mondiaux.

A l'heure de tirer le bilan, le coach national, Iwan Schuwey, était partagé entre plusieurs sentiments: «Je suis fier des gars, ils sont allés au bout d'eux-mêmes. Malheureusement, on n'a pas récolté de médaille.»

A y regarder de plus près, seul Sven Riederer est vraiment passé proche du podium, à Lausanne. Bronzé aux derniers JO, le Zurichois y a longtemps cru: «Jusqu'au terme du parcours vélo, tout s'est parfaitement enchaîné.

Ensuite, tout s'est déréglé. Difficile de dire si cela est dû à une faiblesse mentale ou physique.» Encore quatrième à 5 km de l'arrivée, Riederer explosait, terminant au 12e rang, à 2'04''. Lâché un peu plus tôt, Olivier Marceau se classait 14e à 2'08''.

Déjà champion du monde juniors en 1998 et de duathlon en 2002, Tim Don s'est paré d'or. Malgré un style décomposé, l'Anglais a devancé le champion olympique Hamisch Carter (NZ) et le Français Frédéric Delaubre. Les trois triathlètes appartenaient à un groupe de dix coureurs qui s'était détaché vers le 22e km du parcours vélo sous l'impulsion d'Olivier Marceau.

«Tactiquement, nous avions prévu d'attaquer une seule fois, et ce fut la bonne», précisait Iwan Schuwey. «Hélas, j'ai ensuite payé les efforts consentis (n.d.l.r.: avec Didier Brocard, brillant équipier et 57e à 8'31'', hier) pour revenir dans le premier groupe, au terme de la natation», concluait Marceau.

David Cherix

Ton opinion