03.12.2019 à 07:02

De plus en plus économes

«Les Suisses, champions du monde de l'épargne»

Les ménages suisses économisent de plus en plus, à l'exception des ménages à faible revenu, selon la dernière enquête de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

de
lhu

Les ménages suisses économisent plus que jamais. Entre 2015 et 2017, l'épargne moyenne par ménage s'est élevée à 1'460 francs par mois. A titre de comparaison, entre 2006 et 2008, les ménages ont mis de côté en moyenne 913 francs, comme le révèle la dernière enquête sur le budget des ménages menée par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Le montant de l'épargne, calculé après déduction du revenue de tous les frais de subsistance, n'a cessé d'augmenter depuis la première enquête réalisée en 2000.

Les ménages à faible revenu dans le rouge

Il existe toutefois de grands écarts entre les différentes catégories de revenus. Entre 2015 et 2017, l'épargne mensuelle de la tranche de revenu supérieur (13'622 CHF ou plus) s'élevait à 4860 francs. Du côté des ménages ayant les revenus les plus faibles (moins de 4914 francs par mois), soit 20% de la population, aucune épargne n'a été faite, bien au contraire. Ces ménages ont dépensé plus qu'ils n'ont reçu. Ainsi, ils ont enregistré une dépense supérieure à leur revenu de 706 francs par mois.

«La classe moyenne est en train de fondre»

Pour Sébastian Mercier, secrétaire général de Dettes Conseils Suisse, l'association faîtière des services de conseils en désendettement, la situation est critique: «Le fossé entre les riches et les pauvres se creuse. La classe moyenne est en train de fondre. La moitié de ce groupe s'appauvrit. Bon nombre de ces personnes risquent de s'endetter et de s'exposer à de graves risques pour leur santé.»

Les jeunes économisent moins

Pour l'économiste Marco Salvi d'Avenir Suisse, il faut relativiser ces chiffres et expliquer pourquoi la classe des revenus les plus faibles ne peut rien épargner et dépense plus qu'elle ne gagne. «Il y a généralement beaucoup de jeunes dans cette catégorie. Ils épargnent souvent peu parce qu'ils n'ont pas encore d'emploi rémunéré et qu'ils doivent couvrir leurs frais d'écolage. Cependant, ils peuvent s'attendre à avoir une meilleure situation plus tard grâce à une rémunération plus élevée et à de possibles héritages.»

«Les Suisses champions du monde de l'épargne»

Il n'est pas surprenant que tous les ménages épargnent davantage aujourd'hui, estime l'économiste. Selon lui, les Suisses épargnent encore plus que ce que l'étude de l'OFS laisse penser: «Une partie substantielle de l'épargne, à savoir les cotisations de l'employeur à la caisse de pension, n'est pas incluse dans cette enquête. Outre la Chine, les Suisses sont les champions du monde de l'épargne». (lhu/20 minutes)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!