Actualisé

BERNELes Suisses favorables à l'assistance au suicide

Trois Suisses sur quatre sont favorables à l'assistance au suicide. Même pour les gens
bien portants.

Selon un sondage publié dans L'Hebdo ce jeudi, trois quarts des Suisses sont «assez ou très favorables» à l'assistance au suicide. Plus de la moitié des sondés (56,5%) envisageraient en outre d'y avoir recours s'ils étaient atteints d'une maladie grave, sans espoir de guérison.

Une part non négligeable de la population se dit même favorable à l'aide au suicide pour les bien portants. Pas moins de 39% des personnes interrogées envisageraient en effet cette solution s'ils devenaient très vieux et que la vie n'aurait plus de sens pour eux.

Plus de la moitié (58%) de la population pense que la décision d'en finir appartient à la personne concernée seulement, alors que 32,9% estiment que le médecin doit également obtenir l'accord de la famille directe.

Le «tourisme de la mort» – le fait que des personnes viennent en Suisse pour recevoir une assistance au suicide parce que la législation de leur pays est plus restrictive – divise la population. La moitié des sondés pensent que le Conseil fédéral doit légiférer pour interdire cette pratique. (ats)

Dignitas privée de NAP

L’association d’aide au suicide Dignitas n’a le droit ni d’obtenir directement du natrium pentobarbital (NAP) ni de stocker ce cocktail létal avant de le remettre à ses patients, selon le Tribunal fédéral. Le Conseil fédéral peut certes autoriser la détention et l’administration de substances stupéfiantes à des organisations nationales et internationales, comme la Croix-Rouge. Mais une organisation d’aide au suicide ne peut pas y être assimilée.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!