Armée: Les Suisses ne veulent pas de nouveaux avions de combat
Actualisé

ArméeLes Suisses ne veulent pas de nouveaux avions de combat

A en croire un sondage, une majorité des Suisses ne veulent pas de nouvel avion de combat.

Parmi 1.021 ménages interrogés, 61% trouvent que le pays n'en a pas besoin, selon le sondage de l'institut Link publié lundi par la «Schweizer Illustrierte». Ils sont 30% à se prononcer pour l'acquisition.

Le remplacement partiel de 54 F-5 «Tiger» constitue la plus importante commande militaire des dernières années. Pour les coûts d'acquisition de nouveaux jets et pour les PC-21 nécessaires à la formation des pilotes, un programme d'armement de 2,2 milliards de francs est prévu sur le budget 2010. Plusieurs modèles d'avion sont actuellement évalués par le Département fédéral de la défense. Une initiative populaire contre cet achat a été lancée en juin dernier.

La même proportion des personnes interrogées qui disent non à de nouveaux avions de combat souhaitent un maintien de l'armée. Le conseiller fédéral Samuel Schmid ne jouit pas du même soutien. Seule une petite majorité (51%) pensent que le ministre de la défense doit rester au Conseil fédéral; pour un tiers, il doit démissionner. Les avis sont partagés quant à l'introduction d'une armée professionnelle (45%) ou le maintien d'une armée de milice (43%). (ap)

Ton opinion