Assurance - Les Suisses ont peu changé de caisses maladie
Publié

AssuranceLes Suisses ont peu changé de caisses maladie

Selon une enquête menée par le site Bonus.ch, les Suisses sont restés fidèles à leur assureur maladie, cette année. Ce qui pourrait se confirmer l’an prochain également.

Ce faible intérêt pour un changement d’assurance maladie est également historique.

Ce faible intérêt pour un changement d’assurance maladie est également historique.

20Min/Carole Alkabes

Moins d’un assuré sur dix a changé de caisse maladie pour 2021, alors qu’à peine 12% de la population envisage un changement pour 2022. Des chiffres records, selon un communiqué de Bonus.ch, mardi.

En 2021, à peine 8,4% de la population suisse a opté pour une nouvelle assurance. L’annonce d’une hausse moyenne modérée de 0,5% explique en partie ce record historiquement bas, selon le site. Cette tendance devrait se confirmer, voire s’accentuer en 2022.

Ce faible intérêt pour un changement d’assurance maladie est également historique. Il est fortement conditionné par la hausse moyenne des primes estimée pour l’année suivante.

Avis partagés en Suisse romande

Plus de deux tiers des Suisses allemands déclarent ne pas envisager de changer de caisse maladie pour l’an prochain. Du côté de la Suisse romande et de la Suisse italienne, les avis sont plus partagés: un peu plus de la moitié des répondants pensent conserver leur prestataire, tandis qu’une proportion importante est encore indécise.

Ce manque d’intérêt de la population suisse pour un changement est étonnant, car les primes continuent d’augmenter chaque année. Cela surprend d’autant plus que le budget d’une partie des ménages suisses est fragilisé par la crise sanitaire.

Depuis deux ans, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) annonce une hausse des primes modérée: 0,2% pour 2020 et 0,5% pour 2021. Il devrait encore en être de même pour 2022. Pourtant, il faut se méfier de ces chiffres, qui représentent des moyennes.

Dans les faits, en 2021, 31% des primes ont subi une hausse de plus de 2%. Elles étaient même 21% à connaître une augmentation de plus de 3%. Dans les extrêmes, les variations pour une même prime allaient de -34% à +28% par rapport à 2020.

Satisfaction de la population

Cette fidélité record s’explique également par la satisfaction de la population à l’égard de son assurance maladie. En 2021, les caisses maladie enregistrent la meilleure moyenne depuis 2009 avec la note de 5,07.

La tendance de ces dernières années se confirme: les Suisses allemands sont les plus satisfaits de leur caisse maladie. En 2021, ils sont ainsi 81,7% (contre 78,7% en 2020) à attribuer la mention «bien» ou «très bien». Ce constat vient corroborer le fait qu’ils sont ceux qui envisagent le moins de changer d’assurance pour 2022. Chez les Suisses romands, ce ratio se monte à 73,6% (contre 69,2% en 2020), tandis que les Suisses italiens (50,1%, contre 56,2% l’an dernier) restent encore et toujours les plus difficiles à satisfaire.

Cette année, trois caisses maladie grimpent sur la plus haute marche du podium. Agrisano, Sanitas et SWICA sont en effet à égalité à la 1re place. Ces assurances obtiennent la note moyenne de 5,4 sur 6, mention «bien».

Atupri occupe le 2e rang du classement avec la note de 5,3, mention «bien». Juste derrière, ce ne sont pas moins de cinq assureurs qui se partagent la 3e position: CSS, Helsana, KPT, OEKK et Visana.

(comm/cbx)

Ton opinion

36 commentaires