Actualisé 21.05.2017 à 17:19

E-commerceLes Suisses pas friands de nourriture achetée en ligne

En retrait par rapport à leurs voisins, les acheteurs privilégient sur le Net l'électronique, les habits et les livres.

de
laf

Près du deux tiers des Britanniques passent commande sur internet au moins une fois par mois. Avec 44%, les Suisses sont à la traîne, selon le baromètre publié par la société de livraison DPD. Ils se rapprochent des Français (46%), mais pas des Italiens et des Allemands (52% et 53%).

Malgré 24 boutiques en ligne, l'e-shopping ne représente que 8% du marché du commerce du détail en Suisse, relève la «SonntagsZeitung». Mais c'est surtout en matière de denrées alimentaires que les Helvètes n'ont pas changé leurs habitudes d'achat. Selon le cabinet Gfk, le chiffre d'affaires global de la vente en ligne a crû de 8,3% l'an passé pour atteindre 7,8 milliards de francs. Durant cette même période, les ventes en ligne d'aliments et d'articles ménagers ont gagné moins de 2%.

Des acteurs comme le groupe Fenaco espèrent exploiter ce potentiel. Après Volg, son autre filiale Landi aura sa plateforme en ligne cet automne. Les géants Migros et Coop vont aussi réagir. Le premier prévoit de proposer en ligne l'ensemble de l'assortiment de sa filiale Globus dès mars 2018. Le second se tâte encore pour son magasin Coop City.

Des fabricants comme Procter & Gamble profitent eux de canaux de distribution alternatifs en vendant par exemple sur abonnement des lames de rasoir Gillette via brack.ch, un cybermarchand d'électronique à l'origine.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!