Les Suisses peu sensibles à la hausse des prix des carburants
Actualisé

Les Suisses peu sensibles à la hausse des prix des carburants

La hausse massive du prix des carburants n'a apparemment pas impressionné les consommateurs en Suisse.

De janvier à avril 2008, la consommation d'essence sans plomb est restée pratiquement au même niveau qu'en 2007. Pour ce qui concerne le diesel, la consommation a même augmenté de 16%.

Le chiffre d'affaires réalisé durant les quatre premiers mois de 2008 est impressionnant, a expliqué jeudi à l'AP Rolf Hartl, directeur de l'Union pétrolière suisse. Sur la base des chiffres disponibles et sous réserve de l'influence des étrangers qui viennent faire le plein en Suisse, on peut en déduire que la hausse massive des prix des carburants n'a pas eu d'effet sensible sur le comportement des consommateurs.

C'est vraisemblablement grâce à la bonne conjoncture que l'on n'a pas encore atteint la «limite de la douleur», estime Rolf Hartl. Les prix sont certes «vilains», mais il n'y a pas eu de changement de comportement face aux factures à trois chiffres sur certains pleins d'essence.

Si une stabilité est observée dans la vente d'essence sans plomb durant les quatre premiers mois de l'année, celle de diesel a connu une augmentation de 16%, bien que le litre de diesel soit jusqu'à 30 centimes plus cher que celui d'essence. Les ventes de carburant pour avion ont également enregistré une hausse de 11% par rapport à la même période de 2007. (ap)

Ton opinion