Commerce: Les Suisses piaffent d’impatience pour aller dans les magasins
Publié

CommerceLes Suisses piaffent d’impatience pour aller dans les magasins

Six semaines sans pouvoir entrer dans un commerce de meubles ou un magasin de vêtements à cause de la pandémie. Avec l’ouverture ce lundi des commerces sans restrictions, les clients ont répondu présent en masse. Coup de sonde.

par
ore/jbm

«À 9 heures, à l’ouverture, il y avait déjà bien un demi-kilomètre de personnes faisant la file sagement avant de pouvoir entrer confie un témoin posté devant Ikea à Spreitenbach (AG). Faut vraiment croire que les gens attendaient ce moment avec impatience» commente-t-il. Malgré l’euphorie, le témoin a constaté que les distances étaient respectées et que pratiquement tout le monde portait un masque, coronavirus oblige. Aurel Hosennen, porte-parole de l’enseigne suédoise confirme la grande affluence mais indique que les files d’attente se sont tassées et qu’une certaine fluidité a été retrouvée. «Mais la foule n’est en rien comparable à celle qui a suivi la première vague de fermeture» commente le communicant. Il ne fait aucun pronostic pour ce week-end et assure que tout sera fait pour faciliter l’entrée.

Jusqu’à 500 m. de queue pour rentrer dans cette enseigne suédoise  de meubles à Spreitenbach (AG).

Jusqu’à 500 m. de queue pour rentrer dans cette enseigne suédoise de meubles à Spreitenbach (AG).

Lecteur reporter

«Essayer avant d’acheter»

Chez Ikea, un client est autorisé à entrer pour 25 m² de surface de vente selon les règles liées au Covid-19. «Comme nous avons de très grandes surfaces de vente, nous avons un avantage certain par rapport à d’autres commerces» ajoute Aurel Hosennen.

Dans un grand centre commercial c’est également l’affluence. Un client indique être heureux de pouvoir enfin acheter des chaussettes ainsi que des vêtements de travail. «Je peux commander sur internet, mais j’aime essayer les articles avant d’acheter» avoue-t-il

Ton opinion