Actualisé 26.07.2012 à 21:04

JO 2012

Les Suisses s'en sortent bien avec un match nul

Hier, la sélection helvétique a laissé passer l'occasion de prendre la tête du groupe B. Elle a été tenue en échec par le Gabon (1-1).

de
Marc Fragnière, Newcastle
La Suisse et le Gabon ont partagé l'enjeu.

La Suisse et le Gabon ont partagé l'enjeu.

Ultradominatrice durant les vingt premières minutes, la Suisse s'est laissé ensorceler par le faux rythme gabonais. En dilettante et réduite à 10 après l'exclusion de Buff (78e), elle peut finalement s'estimer heureuse d'avoir partagé l'enjeu avec une équipe qui s'est découvert des vertus d'entreprise au fil de la rencontre. «Nous avons débuté très haut et tout roulait. Comme nous menions, nous avons peut-être reculé inconsciemment­. Cela a libéré des espaces pour les Gabonais, qui ont su en profiter», a résumé un Morganella incapable d'expliquer la baisse de régime helvétique.

Dans un premier temps, Pierluigi Tami a sans doute dû se demander comment ses hommes avaient bien pu n'enfiler qu'un seul but à une défense aussi faible que celle des Panthéreaux. Bricolée en catastrophe par Claude MBourounot, la ligne arrière gabonaise n'avait, il est vrai, rien d'un coffre-fort inviolable. «Oui, ce n'était pas l'Italie», a concédé Morganella.

Avant de défier la Corée du Sud, dimanche à Coventry, Tami sera bien inspiré de trouver un antidote à sa disette offensive. L'invraisemblable raté de Mehmedi à la 20e illustre à lui seul l'indigence des offensives helvétiques. Seul aux 6 mètres, l'attaquant a réussi à oublier le ballon sur un caviar de Zuber. «Heureusement» pour lui, l'arbitre-assistant l'avait signalé hors jeu.

Gabon - Suisse 1-1 (1-1)

St-James Park, Newcastle. Arbitre: Roldan (Col). Buts: 5e Mehmedi (penalty) 0-1. 45e Aubameyang 1-1.

Gabon: Ovono; Engonga, Boussoughou, Henri Ndong, Dinda; Ndoumbou, Tandjigora, Madinda, Obiang; Nono (74e Meye); Aubameyang.

Suisse: Benaglio; Morganella, Schär, Klose, Rodriguez; Buff; Zuber (68e Kasami), Hochstrasser, Frei, Emeghara (84e Abrashi); Mehmedi.

Notes: le Gabon sans Emmanuel Ndong (blessé). 21e tir d'Obiang sur la transversale. 78e expulsion de Buff (2e avertissement). Avertissements: 14e Klose, 18e Ndoumbbou, 32e Buff, 49e Tandjigora.

Ils ont dit:

Pierluigi Tami : « Nous avons joué notre jeu durant une dizaine de minutes après notre ouverture du score. J’aurais bien voulu arriver à la pause avec ce 1-0 afin de pouvoir reprendre tactiquement mon équipe. J’ai trouvé des motifs de satisfaction durant cette rencontre, mais aussi décelé des choses à travailler. Nous avons quatre jours pour les corriger avant le coup d’envoi du match contre la Corée. »

Admir Mehmedi : « J’ai montré des nerfs sur le penalty que j’ai dû retirer. J’ai vu dans les yeux du gardien qu’il pensait que j’allais le retirer à droite. C’est ce que j’avais prévu mais j’ai changé d’avis durant ma course d’élan. J’ai assez d’expérience pour ressentir ces choses. »

Steven Zuber : « Je n’arrive pas à expliquer pourquoi nous avons lâché prise. Comme tout le monde a fait égalité dans le groupe, le match de dimanche s’apparentera à un nouveau match d’ouverture pour nous. »

Pierre Aubameyang, attaquant gabonais, auteur du but : « Je suis très heureux d’avoir marqué, mais j’ai des regrets sur mes occasions suivantes. Ce nul reste équitable. Nous avons avons beaucoup souffert au début avant de trouver les ressources pour revenir dans le match. »

Logique. La Suisse a ouvert la marque par Mehmedi à la 5e, sur un penalty généreusement accordé à Emeghara. A la 20e Mehmedi a vendangé une occasion en or. Nono a ensuite trouvé la latte de Benaglio (22e). Le gardien suisse a sauvé son camp à la 35e devant Aubameyang. A la 45e, un centre de Ndoumou est arrivé au Stéphanois qui a pu égaliser. En 2e période, une tête d’Aubameyang (63e) a alerté Benaglio, tandis qu’Ovono a fait le désespoir de Kasami à la 69e.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!