26.03.2020 à 23:02

CoronavirusLes Suisses se tripotent pour déjouer l'ennui

Trois sociétés suisses de vente de sex-toys en ligne confirment un important bond des achats. Le virus complique les livraisons internationales et ces sites locaux en profitent.

de
Lucie Fehlbaum
Joindre l'utile à l'agréable en consultant ses mails sur sa chaise gonflable avec gode intégré.

Joindre l'utile à l'agréable en consultant ses mails sur sa chaise gonflable avec gode intégré.

KissKiss.ch

Il semblerait que les Suisses aient le poignet souple et l'esprit délié. Depuis le début de la crise du coronavirus et les mesures d'auto-isolement prises par certains, les ventes de sex-toys ont explosé. Trois entreprises suisses confirment cette tendance. Leur atout: basées chez nous, elles livrent sans problème les Helvètes en quête de plaisir. «Le fait d'être une entreprise suisse est un avantage certain, confirme Tristan Barras, directeur de KissKiss, qui vend des jouets pour adultes depuis Sierre (VS). Les délais de livraison internationaux sont inconnus.» «Les gens ont peur que le produit soit bloqué à la frontière», ajoute Alan Frei, fondateur d'Amorana, basée à Zurich.

Mots de remerciement

Le site KissKiss a anticipé aussitôt le mot pandémie prononcé, et commandé cinq mois de stock. Les ventes ont bondi de 40%. «Beaucoup de clients nous écrivent pour nous remercier de les soutenir durant l'isolement, c'est rare que l'on reçoive autant de commentaires!» se réjouit Tristan Barras.

Ventes doublées

A Yverdon (VD), la boutique Joujou enregistre une hausse de 30% des commandes en ligne. «Nous laissons de côté les travaux moins urgents, explique le responsable logistique. Nous ne sommes pas complètement confinés et nous pouvons encore préparer les commandes.» Même son de cloche chez Amorana, en plein essor selon Alan Frei. «Nos ventes en mars sont 53% plus élevées que l'année dernière, indique-t-il. Les vibrateurs, godes et masturbateurs se vendent jusqu'à deux fois plus.»

Produit du cru

Débrouillards, les Romands ont principalement jeté leur dévolu sur les sex-toys télécommandés. Chez Joujou, ils font partie des articles les plus achetés. «Ils marchent très bien en ce moment, rapporte Tristan Barras. Les clients les font livrer chez leurs partenaires et pilotent le jouet avec une application.» Et si le best-seller absolu du site valaisan reste un stimulateur clitoridien allemand, un produit genevois a aussi son petit succès: le coussin gonflable avec godemichet intégré. «Nos fournisseurs américains et italiens ne livrent plus du tout, la France ralentit également. Tout a pris deux ou trois mois de retard.» De quoi donner des idées aux entrepreneurs romands polissons.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!